Réalisation du Centre de Kibeho (Rwanda)

Une cité mariale en Afrique


Le premier centre marial pour l'Afrique lié au projet de Marie de Nazareth est celui du lieu des apparitions mariales de Kibeho au Rwanda, le nouveau « Lourdes de l'Afrique ». L'importance primordiale du sanctuaire de Notre-Dame de Kibeho tient en partie au fait qu'il est l'unique lieu d'apparition mariale en Afrique officiellement reconnu par l'Église catholique en 2001.

Entre 1981 et 1989, la Vierge Marie y est apparue à quelques jeunes filles dans un collège catholique. Son message est un appel urgent à la pénitence et à la conversion. Elle encourage à aimer Dieu et notre prochain, souligne le rôle rédempteur de la souffrance, la nécessité de prier avec sincérité et l'importance du chapelet des Sept Douleurs de Notre Dame. À cette occasion, la Vierge avait prédit sans équivoque le terrible génocide survenu en 1994 au Rwanda, le pays le plus petit et paradoxalement le plus peuplé d'Afrique, dont 1/8 des habitants furent massacrés et 2 millions déplacés. Les messages de la Vierge ont évoqué aussi la menace d'un châtiment provoqué par l'immoralité et la venue insidieuse de l'apostasie.

C'est sous le vocable de « Mère du Verbe » qu'elle est honorée en ce sanctuaire, selon son propre vœu. Les messages de la Vierge s'adressent au monde entier et font écho à de nombreuses autres apparitions célèbres de notre temps. Et puis surtout, ces apparitions ont été reconnues au nom de  l'Église universelle le 29 juin 2001 par l'évêque de Gikongoro, Monseigneur Misago (†2012).

L'église du sanctuaire de Notre-Dame des Douleurs de Kibeho, comme tant d'autres endroits du monde, a été choisie par la Vierge pour que les personnes viennent en pèlerinage y prier et recevoir des grâces. Sa construction fut retardée par la guerre civile et le difficile redressement économique. Ce n’est que le 31 mai 2003 que l’église a finalement été bénie et inaugurée. Le sanctuaire est confié aux Pères Pallotins.

Les très nombreux pèlerins qui visitent le sanctuaire viennent d'Afrique et d'autres parties du monde (États-Unis, Pologne, Allemagne, France, Italie, etc.). Après s'être recueillis au sanctuaire de Notre-Dame de Kibeho devant la statue de la Vierge des Douleurs, les fidèles vont souvent prier devant la grande statue de Jésus Miséricordieux, au Centre de Formation Mariale « Cana », le centre de retraites des Pères Mariens de l'Immaculée Conception (MIC), qui offre aussi une trentaine de chambres pour les pèlerins. Selon les estimations des Pères Mariens, plus de 2 millions de pèlerins se sont déjà rendus au Centre « Cana » depuis l'an 2004 lorsque la statue de Jésus a été posée.

Le Centre Marial d’Evangélisation de Kibeho « Nazareth » agrandira considérablement le Centre « Cana », situé à 2 km du sanctuaire Notre-Dame de Kibeho. Les objectifs principaux de MICity (le Centre « Cana » et le Centre « Nazareth ») sont la formation mariale et l'évangélisation par les médias. Cinq salles de spectacle présenteront la création, la vie de Jésus, de la Vierge Marie et de saint Joseph, et l'Église après la Pentecôte.

Les différentes apparitions de la Vierge Marie à travers le monde y seront également présentées.

 Le projet prévoit, pour l'essentiel :

  • 5 salles multimedia 
  • la chapelle de l'Annonciation 
  • 2 couvents de religieuses (apostoliques et contemplatives) 
  • un auditorium de 500 places 
  • un amphithéâtre extérieur de 1500 places, autour de la grande statue de Jésus miséricordieux 
  • un restaurant et une boutique 
  • l’aménagement du terrain, des pavillons d'entrée et de sortie, une clôture, des toilettes, un groupe électrogène, etc.


La congrégation des Pères Mariens de l’Immaculée Conception (MIC) souhaiterait ultérieurement ajouter à cette liste les projets suivants :

  • un centre culturel 
  • un atelier d'artisanat et de fabrication de chapelets 
  • une clinique et un bâtiment résidentiel pour les enseignants de leur école primaire « Bienheureux-Stanislas » (à proximité) 
  • une maison des pèlerins (100 places).

Les plans de MICity ont été réalisés bénévolement par l’architecte américain Henry Fitzgibbon. Selon ses prévisions, et avec l'aide de Dieu, cette nouvelle cité mariale devrait ouvrir ses portes dès septembre 2015.