Marc recueille pour les romains le témoignage de Pierre

Marc était le scribe de Pierre

L’Évangile de Marc, est selon la Tradition composé à partir des prédications de Pierre à Rome et rédigé par Marc, que la Tradition désigne comme son interprète et traducteur. Dans l’hypothèse où Matthieu est la référence commune, tout concorde : 80% des versets de Marc sont présents chez Matthieu. Inversement, si Marc a été écrit en premier, comme le pensent beaucoup d’exégètes modernes, comment expliquer qu’un témoin oculaire, Apôtre ayant connu le Christ, prenne modèle sur un auteur qui n’a pas été témoin oculaire et rédige en dépendance de lui ?

Plusieurs éléments confirment que Marc s’adresse à des romains :

  • - Il explique les habitudes des pharisiens (Mc 7,3)
  • - Il explique la valeur des monnaies de Palestine (Mc 12,42)
  • - Il parle de la possibilité pour une femme de répudier son mari (Mc 10,11)

Si le public est bien le monde romain, l’angle particulier de l’Évangile de Marc s’explique bien et son écriture peut-être autour de l’année 44, après le premier voyage de Pierre à Rome, se justifie par ce principe habituel qui est de laisser un écrit aide-mémoire pour la communauté locale, quand l’Apôtre doit s’en aller, mais toujours sans publication et diffusion large.

C'est bien ce que dit la Tradition classique et il n'y a aucune raison de remettre cela en doute : 

« Marc, qui était l'interprète de Pierre, a écrit avec exactitude, mais pourtant sans ordre, tout ce dont il se souvenait de ce qui avait été dit ou fait par le Seigneur. Car il n'avait pas entendu ni accompagné le Seigneur ; mais plus tard, comme je l'ai dit, il a accompagné Pierre ». (Eusèbe de Césarée)

 

« L'éclat de la piété brilla tellement dans les esprits des auditeurs de Pierre qu'ils ne tinrent pas pour suffisant de l'avoir entendu une fois pour toutes, ni d'avoir reçu l'enseignement oral du message divin, mais que, par toutes sortes d'instances, ils supplièrent Marc, dont l'Évangile nous est parvenu et qui était le compagnon de Pierre, de leur laisser un monument écrit de l'enseignement qui leur avait été transmis oralement : ils ne cessèrent pas leurs demandes avant d'avoir contraint Marc et ainsi ils furent la cause de la mise par écrit de l'Évangile appelé "selon Marc". L'apôtre, dit-on, connut le fait par une révélation de l'Esprit; il se réjouit du désir de ces hommes et il confirma le livre pour la lecture dans les assemblées. Clément, au sixième livre des Hypotyposes, rapporte le fait et l'évêque d'Hiérapolis, nommé Papias, le confirme de son témoignage » (Eusèbe de Césarée)

C'est aussi le témoignage d' Clément d’Alexandrie (210) « l’Évangile selon Marc fut dans les circonstances suivantes : Pierre ayant prêché la doctrine publiquement à Rome et ayant exposé l'Évangile par l'Esprit, ses auditeurs qui étaient nombreux exhortèrent Marc, en tant qu'il l'avait accompagné depuis longtemps et qu'il se souvenait de ses paroles, à transcrire ce qu'il avait dit : il le fit et transcrivit l'Évangile à ceux qui le lui avaient demandé : ce que Pierre ayant appris, il ne fit rien par ses conseils, pour l'en empêcher ou pour l'y pousser ». (Eusèbe de Césarée, Histoire Ecclésiastique, VI, 14,5-7).