Prenez Marie chez vous

Nous vous proposons d'acquérir une statue de Notre-Dame de France (sur le site de la Confrérie NDF) et de la « prendre chez vous » car ce geste a une grande signification.

Souvenons-nous que l’Alliance est le thème central de la Bible. 

Dieu est Trinité, relation de personnes, relation stable, relation parfaite, relation d’amour.
Mais les hommes sont des créatures soumises au temps et donc en construction, changeants, imparfaits. Les établir dans l’amour est l’affaire d’une vie.
L’Alliance entre Dieu et l’homme, l’Alliance entre les hommes, l’Alliance entre époux sont les « rêves de Dieu » (Pape François) qui veut par ces moyens faire grandir, éduquer et stabiliser notre amour.
Dans la Révélation, il y a eu la Première Alliance puis l’Alliance nouvelle et éternelle, scellée dans le sang du Christ, deux Alliances qui correspondent aux deux grandes parties de la Bible.
Dans la Première Alliance, Dieu a choisi un peuple, puis une terre, une ville, un lieu pour y établir son sanctuaire et au sein du Temple le Saint des saints, centre de tout, où se trouvait l’Arche de l’Alliance, protégée par l’image de deux Chérubins.
La Nouvelle Alliance s’est scellé à l’Annonciation dans le sein de la Vierge Marie qui a dit « oui » au nom de toute l’humanité. Marie est l’Arche de la Nouvelle Alliance, qui a été protégée dans sa vie par deux grands Chérubins, deux grands saints qui ont été appelés à veiller attentivement sur la première et sur la dernière partie de la vie de la Vierge Sainte choisie par l’Eternel pour y faire sa demeure : Saint Joseph et Saint Jean.

Saint Joseph et saint Jean étaient les deux hommes plus proches de la Vierge Marie

Dans l’ordre de la hiérarchie céleste, viennent les Anges, les Archanges, les Principautés, puis les Puissances, Vertus et Dominations, puis les Trônes, Chérubins et Séraphins. Si les Anges et Archanges sont très engagés dans l’action au service de Dieu, comme le sont tous les missionnaires et apôtres dans l’Église, les Chérubins appartiennent à la première hiérarchie des neuf Chœurs de Anges, qui, étant entièrement tournés vers Dieu, sont si unis à Lui et tellement plongés dans la contemplation de son mystère qu’ils en restent presque silencieux, comme les religieux et les contemplatifs. Le silence de Joseph et celui de saint Jean, qui tarda tant à publier son Évangile, disent sans doute quelque chose de ce primat de la contemplation et de l’union à Dieu, qui doivent être regardés comme fondamentaux, quelle que soit la vocation chrétienne. Dieu nous préfère à nos œuvres, quelles qu’elles soient, et Marie a choisi « la meilleure part » (Luc 10,42) comme saint Joseph.
Les Chérubins sont aussi ceux qui gardent la porte du Paradis (Genèse 3,24) et le chemin de l’arbre de vie. Et l’Église, qui a vocation à guider notre route, nous dévoile de plus en plus clairement Jean et Joseph dans les temps qui sont les nôtres.

Il y a eu dans l’Histoire une Alliance entre la France et la Vierge Marie

Elle est très ancienne et le vœu de Louis XIII a un jour concrétisé et officialisé cette Alliance entre la Vierge Marie et notre pays « royaume de Marie ». Cette Alliance demeure et reste une grande espérance. Elle est certes un peu oubliée aujourd’hui mais elle n’est pas morte car les dons de Dieu sont sans repentance et comme la France a toujours eu besoin de Marie et qu’elle en aura peut-être encore plus besoin prochainement face à tous les grands défis qui se présentent à elle, il importe de contribuer à rappeler cette Alliance, à la réveiller, la renouveler, autant que nous le pouvons, avec l’aide de saint Joseph et saint Jean, en se mettant à leur école.

Saint Joseph et Saint Jean ont le point commun d’avoir « pris Marie chez eux » 

C’est ce que l’Évangile nous dit :
- L’Ange du Seigneur le demande à Joseph dans un songe : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre Marie chez toi … » (Mt 1,20) et Joseph obéit.
- Le Christ sur la Croix confie la Vierge Marie à Saint Jean, son disciple bien aimé : « Voici ta Mère ». Et, nous dit l’Évangile, « dès cet instant, le disciple la prit chez lui » (Jn 19,27). 

« Prendre Marie chez soi » est un acte fondamental par lequel on se lie donc à la Mère qui nous prépare à accueillir Jésus et à développer sa vie en nous, à la fois au niveau personnel, familial, national.

« Prenez Marie chez vous » est le thème d’une campagne que nous souhaitons lancer en France et par laquelle nous souhaitons confier nos vies, nos familles et notre pays à Jésus par Marie, à l’exemple de Jean et de Joseph et avec leur aide.

Cet appel se traduit par 5 propositions aux familles :

  1. Acquérir la très belle statue de Notre-Dame de France et l’installer dans sa maison au travers d’une petite cérémonie conduite par un prêtre qui bénirait l’image, la famille, la maison
  2. Joindre si on le souhaite à cette démarche une démarche de consécration au travers de différentes formules qui seront proposées (Louis XIII, Montfort, Fatima, etc)
  3. Prendre si on le souhaite dans le même temps un engagement de prière par rapport au chapelet, qui sera un peu le lien qui continuera à faire vivre nos engagements dans le temps,
  4. Devenir si on le souhaite « missionnaire » en invitant nos parents et familles amies, en leur expliquant notre démarche et en leur proposant de faire de même,
  5. Envoyer enfin si on le souhaite une photo de sa famille autour de l’image avec au dos les signatures des membres pour qu’elle soit déposée à Nazareth ou à Notre-Dame de France.

Cet appel se traduit aussi par une proposition adressée aux prêtres de promouvoir et d’accompagner cette démarche auprès des familles de sa paroisse et d’ailleurs.

Cette démarche qui peut si Dieu le veut se développer beaucoup, de famille en famille, par capillarité dans toute la France, peut être une belle manière contribuer à renouveler l’Alliance fondamentale entre Dieu et notre pays par la Vierge Marie.