Glossaire

Christ

« L’Esprit et l’onction sont déjà liés l’un à l’autre dans l’Ancien Testament (1Sam 10, 1s ; 16, 13…). L’onction spirituelle  de Jésus commence déjà, selon Le 1, 35 et Mt 1, 20, à sa conception par l’Esprit ; elle est attestée au baptême (Mt 3, 16 ; Mc 1, 10 ; Lc 3, 21.22)· Elle s’étend sur toute la vie et l’action de Jésus le Serviteur de Dieu (Mt 12, 15-21 qui cite Is 42. 1-4 ; Ac 10, 38)- Les discours dans les Actes partent encore de l’origine étymologique de "Christos" pour démontrer l’identité messianique de Jésus (Ac 4, 12.26.27). Cet oint n’est donc plus considéré comme le roi vainqueur des ennemis politiques ; il est bien plus le Seigneur qui domine sur la puissance du mal, du péché et de la mort. Il peut en délivrer les hommes qui se soumettent à lui comme leur Seigneur. Selon Paul ceux qui acceptent sa prédication du "Fils de Dieu, Jésus-Christ" participent, grâce à Dieu, à l’onction du Christ et reçoivent le sceau de l’Esprit-Saint (voir 2Co 1, 21.22). »[1]


[1] Cardinal Aloys GRILLMEIER, Le Christ dans la tradition chrétienne, de l’âge apostolique au concile de Chalcédoine. Cerf, Paris, 2003, p. 102