Les grandes prières mariales

Les grandes prières mariales

La première et la plus universelle de toutes les prières à Marie est celle-là même que l'Ange Gabriel prononça à l'heure de l'Annonciation, "Je vous salue Marie pleine de grâces, le Seigneur est avec vous"...(Lc 1, 28), salutation angélique qui forme la première partie de l'Ave Maria, cette prière qui s'est étoffée, plus tard et que l'on récite en dizaines dans le chapelet. Le chapelet lui-même a pris forme d'un Rosaire, sous l'impulsion des Dominicains, entre le XIIè et le XVè siècle (composé de 4 chapelets, formant les 4 mystères de la vie chrétienne: les mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux)... La prière du Rosaire est certainement la plus répandue des prières de dévotion populaire, avec celle de l'Angelus dont certains font remonter l'origine à saint François d'Assise, au XIIIé siècle.

Parmi les plus anciens textes de dévotion à Marie, signalons  le "Sub Tuum praesidium" ("Sous l'abri de Ta miséricorde, nous nous réfugions") que l'on fait remonter au IIIè siècle. En réalité, la plus ancienne de toutes les prières mariales n'est-elle pas le cantique d'action de grâce que Marie elle-même entonne après l'Annonciation, le Magnificat, qui deviendra après Elle le chant d'action de grâce de tout chrétien ?... "Désormais tous les âges me diront bienheureuse"... (Lc 1, 46-55)

Quant aux prières à Marie chantées, la plus connue est la célèbre "hymne Acathiste", particulièrement usitée dans tout le monde orthodoxe. Elle date probablement du VIè siècle. Chantées souvent en hymnes ou en antiennes, citons d'autres prières à Marie universellement  connues et reprises  fréquemment lors de la liturgie des fêtes mariales : le Salve Regina, l'Ave Maris Stella, l'Alma Mater Redemptoris, le Stabat Mater...