Le visage du Christ, barbu ou imberbe ?

Le visage du Christ, barbu ou imberbe ?

Jusqu'en l'an 1000, pour le Christ en majesté (Sagesse créatrice, ou Christ de l'Apocalypse) on trouve les deux types de représentations : Christ imberbe ou barbu.

En Occident, il est plus souvent représenté sans barbe (influence romaine).

En Orient, le Christ est plus souvent représenté barbu (tradition juive), et, à partir du VI° siècle s'affirme une volonté de se référer au portrait type d'un homme barbu, aux cheveux longs et foncés, aux traits émaciés. Il devient le modèle des images « non faites de mains d'homme ».

A partir du XI° siècle, brusquement et partout, s'impose la représentation du Christ barbu aux cheveux longs (souvent de teinte claire en Europe du Nord).

Autour de l'an 1000, une meilleure connaissance de l'image d'Edesse ou du Saint Suaire ont-ils été la cause de cette évolution ?


Cf. Y. Christe, "Cristo", Iconografia e arte cristiana, diretto da Liana Castelfranchi, Maria Antonietta Crippa. Edizioni San Paolo, Milano 2004, p.540-546