La voilà encore !

La voilà encore !

Le fait suivant a été raconté par le Père Sineux, lors d'une retraite le 29 juillet 1964 : un pasteur protestant d'Ecosse avait dans sa paroisse un certain nombre de familles irlandaises et, par suite, ferventes catholiques. Il en était fort ennuyé et, étant fervent dans sa religion, essayait de toutes façons de combattre leurs croyances. Il s'adressait volontiers aux enfants.

Un jour qu'il rencontre sur son chemin une fillette irlandaise d'environ huit ans, il l'arrête, cause gentiment d'abord, puis lui demande de réciter quelques prières, lui promettant, nous dirions en français deux sous, si elle les récite bien. La petite récite aussitôt le Notre Père et le Pasteur la félicite - "Tu sais d'autres prières encore? Alors dis-en une autre." L'enfant commence le "Je vous salue, Marie". Mais le Pasteur l'arrête "Ce n'est pas une prière cela, car on ne peut pas s'adresser à une femme, on ne doit prier que le Bon Dieu."

La petite un peu embarrassée, commence alors le "Je crois en Dieu" et le Pasteur l'encourage. Arrivée à "est né de la Vierge Marie", l'enfant toute ennuyée soupire: "La voilà encore! Qu'est-ce qu'il faut faire?" Le Pasteur avouera plus tard qu'il avait été comme suffoqué par la réflexion de la petite Irlandaise. Il lui donna ses deux sous, la congédia et rentra chez lui tout bouleversé.

La voilà encore cette Vierge Marie, dans son Credo qu'il avait récité tant de fois sans y prendre garde ! La voilà au centre de notre foi chrétienne! Et ce fut le commencement de longues réflexions qui eurent comme résultat son abjuration, peu après. C'est lui-même, devenu plus tard prêtre catholique, qui a raconté maintes fois cette anecdote qui fut pour lui capitale.


F.J.E, Recueil Marial N° 25, 1991