Les controverses sur le Linceul de Turin

Les controverses sur le Linceul de Turin

Voici quelques unes des principales controverses au sujet du Saint-Suaire :

  • 1750 : Les visions de la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich donnent une interprétation de l'histoire du Linceul qu'il est utile de connaître.

  • 1902. Première controverse scientifique sur la présence de sang : elle oppose M. Berthelot à Y. Delage, à l’Académie de Sciences, au sujet de la première étude scientifique concernant les coulées sanguines du Linceul.

  • 1973 : Des pollens de Palestine sont trouvés sur le Linceul. Est-ce une preuve ?

  • 1974 : Du coton est retrouvé sur le tissu du Linceul. Qu'en conclure ?

  • 1980 : Affirmation de la présence de peinture sur la toile qui serait à l’origine de l’image, selon l’américain Mac Crown.

  • 1988. Analyse au C14 d’un prélèvement du Linceul donnant une datation de fabrication entre 1260-1390. Mais contestée par des experts de la communauté scientifique. Que penser de la fiabilité de cette étude et de ses résultats ?


Pour un public scientifique chevronné, lire aussi : science.com>www.suaire-science.com

N.B. L'histoire des polémiques est intéressante : elle montre le respect nécessaire pour que l'intelligence humaine explore et pèse le pour et le contre, avec sérieux ;

Mais l'histoire des polémiques montre aussi l'importance d'une opposition idéologique à la possibilité du miracle. La croyance toute au plus déiste (croire qu'un dieu lance la création et se retire) n'est pas la vraie foi chrétienne en Dieu Créateur qui reste présent à sa Création et peut accomplir un miracle (cf. articles d'approfondissement). Et, surtout depuis le XIX° siècle, une idéologie voudrait chasser, au nom de la science, la possibilité du surnaturel.