La consécration à Jésus par Marie

La consécration à Dieu par Marie s'appelle aussi acte d'abandon, acte de confiance, acte d'offrande.

L'essence de cette spiritualité a été pratiquée depuis que le disciple bien-aimé a pris chez soi la mère de Jésus (Jn 19, 27).

Des prières ont été composées dès le temps des Pères de l'Eglise, par exemple, avec saint Idelfonse de Tolède, saint Jean Damascène...

L'école française, en retrouvant les pères de l'Eglise, a aussi retrouvé cette spiritualité, et actuellement dans le monde sont très connus « le Secret de Marie » et la prière de consécration de saint Louis-Marie de Montfort.

Cette spiritualité est tout à fait logique avec l'Evangile : Dieu s'est fait homme en Marie, c'est définitif, et désormais nous sommes sauvés par Marie, en elle.

Cette spiritualité est aussi, et surtout, le fruit d'une expérience : on en perçoit les fruits.

En 1917, l'apparition de Fatima a demandé la consécration du monde. Sœur Lucie utilise pour le dire des formulations variées : il s'agit d'une prière au Christ et à Marie. Jean Paul II a réalisé la demande de Fatima le 25 mars 1984.

Actuellement, les chrétiens comprennent qu'il est bon de se consacrer à Dieu par Marie,

- de consacrer tel aspect de sa vie en particulier (nous donnons quelques exemples),

- de consacrer sa famille, sa paroisse,

- sa ville, et son pays (nous donnons quelques exemples vécus)...

 

Françoise Breynaert