Marie dans la liturgie (en général)

La Vierge est présente de façon constante dans la célébration de la liturgie :
- d'une part parce que créature comme nous, comme nous Elle rend au Seigneur le culte qui est dû à Dieu seul ;
- d'autre part parce qu'Elle occupe une place particulière et unique dans la réalisation des deux grands mystères du salut de l'humanité (l'Incarnation et la Rédemption) et de ce fait même, dans la liturgie qui célèbre ces mystères de la Foi.

Bien plus Marie, Mère du Verbe de Dieu, occupe une place centrale dans la liturgie eucharistique car, comme le rappelle saint Augustin, " la Chair de Jésus, c'est la chair de Marie"...

Marie n'est pas le Dieu du Temple, Elle est le temple de Dieu

Cependant si la Sainte Vierge tient une place spéciale dans la liturgie de l'Eglise, Elle n'en est pas la finalité : le culte d'adoration (de latrie) est dû à Dieu seul : Dieu seul est l'objet premier et suprême de la liturgie de l'Eglise ; quant à Marie elle reçoit, de la part de tous ceux qui la prient, un culte de vénération (de dulie -et même d'hyperdulie car la Vierge dépasse les saints et les anges) : "Marie n'est pas le Dieu du Temple, Elle est le temple de Dieu"...

Il n'empêche que depuis les origines de l'Eglise, et dans toutes les nations du monde, la liturgie célèbre et honore la Mère de Dieu, Celle qui chanta en son Magnificat : "Désormais tous les âges me diront bienheureuse"...

Une place d'honneur dans la liturgie

Si bien que Marie occupe une place d'honneur dans toutes les liturgies de l'Eglise (liturgie eucharistique, sacramentelle, Office des Heures, appelé encore "Office divin").

________________

Equipe de MdN