Porto novo (Bénin) : catholiques, protestants, païens autour de Marie

L'Eglise catholique y a une grande ouverture œcuménique et inter-religieuse. En effet, catholiques et protestants se retrouvent ensemble pour participer aux manifestations en l’honneur de Marie. Le jour de l’Epiphanie, les païens peuvent entrer dans l’Eglise, et on les trouve prosternés et suppliants. (1)

Une grotte de Lourdes a été inaugurée en 1954 et la fête du 8 décembre (Immaculée conception) est particulièrement célébrée. Tantôt avec des lumières, des guirlandes, des chants et des danses, tantôt avec des concerts de tam-tams, et le soir, une procession aux flambeaux avec une foule interminable parmi laquelle viennent des protestants, des païens et des musulmans. (1)

Chanter et danser en présence de la Vierge Marie qui nous apporte Jésus, c’est exactement vivre l’Evangile, en particulier l’Evangile de la Visitation (Lc 1,39-44.56).

Au moment de la visite de Marie chez Elisabeth, Jean Baptiste « tressaille » (Lc 1, 41) dans le sein maternel, littéralement il « bondit de joie », comme David et son peuple dansaient devant l’arche d’Alliance (2 Sam 6,2-16).

« Elisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’exclama d’une voix forte (en grec anaphonéô)... » (Lc 1, 41-42) - le verbe grec “anaphonéo” exprime un cri de joie, ou un chant, une acclamation liturgique.

___________

(1) Cf. Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p.609-623