Nazareth en l'an 0 : un petit village de quelques dizaines de maisons...

La Nazareth moderneAvec sa population de quelque 60 000 habitants dont 30 à 35% sont des chrétiens, Nazareth est aujourd'hui la ville arabe la plus importante d’Israël.
C'est grâce au récit des Evangiles où elle est mentionnée pour la première fois à propos de l'Annonciation à Marie par l'ange Gabriel, que cette petite bourgade de Galilée va devenir célèbre dans tout l'univers...

vue ancienne de NazarethDes témoignages archéologiques indiquent qu’il s’agissait alors d’un village agricole de quelque deux cents habitants seulement. Ce qui explique probablement pourquoi il n’existe pas de références antérieures, et pourquoi le village n’est pas cité parmi les 45 villes de la Galilée énumérées par l'historien juif de l'époque, Flavius Josèphe, ni parmi les 63 villes de la Galilée mentionnées dans le Talmud.

Pourtant ce n'est pas parce que la bourgade est de taille insignifiante que Nathanaël de Cana lance à l’apôtre Philippe la phrase devenue célèbre :

"De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon?"(Jean 1 : 46)...

En effet, aussi modeste que soit le bourg de Nazareth, il y vécut certainement quelques familles issues de grand lignage car on y note deux particularités :

  • la présence d'un "tombeau du Juste" dans le style de ceux des familles nobles du temps : ce qui prouve que Nazareth n'était pas seulement un village de simples agriculteurs ;
  • la présence de vestiges que l'on pense être ceux de la "maison de Marie" : en effet, la maison conservée à Lorette - qui semble bien correspondre avec celle de Nazareth - est une maison en pierre de bonne facture comme ne pouvaient en posséder les plus simples villageois...

A qui donc pouvaient bien appartenir cette demeure et ce tombeau sinon à des personnes d'un certain lignage ?

Il faut savoir qu'en araméen le terme "nazor" ou "nazir", veut dire "prince" ou "couronne" ou "tonsure" et que les nazoréens étaient soient des gens de grande lignée, soit des consacrés à Dieu (tonsurés et qui ne gardaient qu'une "couronne" de cheveux). Or à Nazareth vivaient les descendants de la branche du Nord, de l'illustre famille du roi David... (dont Joseph et Marie). On sait aussi que cette lignée davidique du Nord, qui avait régné sur Israël dans les siècles passés, avait été mise en échec à l'époque des Maccabées car on n'avait alors plus choisi les dirigeants de la nation hébraïque dans cette famille royale. Et le lieu où s'étaient modestement retirés les héritiers de cette famille princière évincée fut nommé... Nazareth.

La remarque de Nathanaël sur Nazareth (Jn , 1, 46) devient alors plus claire : elle ne porte pas sur l'insignifiance du village, mais sur l'échec de ses illustres habitants d'une lignée davidique "déchue", qui y vivaient en retrait des allées d'un pouvoir perdu : alors... que pouvait-il sortir de bon de Nazareth...?