Saint Joseph dans l'Ecriture

Tout d’abord, la généalogie de saint Matthieu et celle de saint Luc (Mt 1,1-17 ; Lc 3,23 –34) nous présentent saint Joseph comme fils de David, mais elles nous étonnent… Joseph n’est pas biologiquement le géniteur de Jésus, et pourtant il est l’époux de Marie. Cela vaut la peine d’étudier ces textes et de méditer sur leur signification.

Joseph est un « juste » (Mt 1,19) que signifie l’expression ? Sa justice professionnelle ? Son respect de la loi ? Sa foi ? Sa sagesse ? Sa disponibilité ? Son ouverture à tout ce que Dieu peut faire de neuf ? Son obéissance en acte ?

L’évangile de saint Matthieu nous offre le récit de la vocation de saint Joseph (Mt 1,18.25). Peut-on seulement parler de Joseph gardien de la vierge ou père nourricier ? Non. Ces expressions sont réductrices, l’étude de l’Evangile révèle qu’il a vocation d’être un époux et un père en plénitude, au point de devenir un modèle d’époux et de père.

L’évangile de saint Matthieu raconte comment Joseph obéit à l’ange pour fuir en Egypte et retourner ensuite, non pas à Bethléem mais à Nazareth, il importe de connaître les dangers réels auquel le récit fait allusion. Il importe aussi de sonder l’attitude intérieure de saint Joseph qui inspire ses actes. (Mt 2,13-23)

L’Evangile de Luc raconte la présentation de Jésus au temple (Lc 2, 22-39) est-ce un acte vraiment ordinaire ? Marie et Joseph font-ils simplement comme tout le monde ?

L’Evangile de saint Luc nous raconte comment Jésus à douze ans demeure au temple à l’insu de ses parents, et l’angoisse de son père et de sa mère qui le cherchent. (Lc 2,41.52)

L’Evangile de saint Luc évoque la soumission de Jésus à son père (Lc 2, 51-52), qui est artisan, charpentier (Mc 8,3 ; Mt 13,55). Jésus travaille donc avec son père, comme charpentier. Que recouvre cette profession ? Que signifie le travail dans la Bible ? Si l’Evangéliste en parle, c’est que c’est important dans le cadre de l’Evangile, bonne nouvelle du salut, mais en quoi est-ce si important ?

Les Evangiles parlent encore de Marie durant la vie publique de Jésus, et à la Pentecôte. Ce n’est pas le cas pour Joseph. La tradition en déduit qu'il est mort avant la vie publique de Jésus, dans la maison de Nazareth, auprès de Jésus et de Marie. Tout son travail avait pour but de permettre à Jésus sa mission, mais Joseph a offert le fruit de son travail...
Tout ce qui est dit de Joseph dans l’Evangile (sa vie d’époux, de père, de travailleur) est dit dans la perspective de Jésus, le Sauveur, le Rédempteur.

Breynaert (Françoise Breynaert)


A propos de l’auteur

Breynaert (Françoise Breynaert) Voir toutes ses publications

Née en 1963. Docteur en théologie (Marianum, Rome). J'ai rencontré les fondateurs du projet "Marie de Nazareth" en septembre 2001 et je me suis mise à leur service en partant à Rome dès le mois d'octobre. J'ai étudié à la faculté pontificale de théologie "Marianum", en apportant au projet des fiches de synthèse en français, entre les années 2002 et 2005. Pendant ces années à Rome, en 2004, j'ai soutenu une thèse de doctorat "L'arbre de vie, symbole de la spiritualité de saint L-M de Montfort", avec la mention Summum cum laude (mention suprême).
En 2006, j'ai donné la formation mariologique au séminaire franciscain de Jérusalem (en italien). Entre temps, j'ai aussi parfois donné des sessions de formations dans des communautés classiques ou dans d... Voir plus