Qui sommes nous ?

17.12.2013

Lors de la réunion annuelle des Patriarches et Evêques catholiques du Liban, qui vient de se tenir à Bkerke, Olivier Bonnassies, directeur de l'Association Marie de Nazareth, entouré de Tony Assaf, responsable de l'édition arabe d'Aleteia ainsi que du père Antoine Kalifé, directeur de Marie de Nazareth Liban, a présenté le projet du centre marial de Qattara devant un parterre enthousiaste. Le projet a été très applaudi et n'a eu que des encouragements de la part des participants, très chaleureux !

La rencontre était présidée par le Cardinal Rai, Patriarche Maronite, en présence du Patriarche Melkite Grégoire III Laham et du Cardinal Sfeir, ancien Patriarche Maronite. A l’issue de la rencontre, le Patriarche a même tenu à donner une lettre d’encouragement à l’association Marie de Nazareth, en vue de ce projet pour le Liban.

Rappelons que tout avait commencé en octobre 2003 : Olivier Bonnassies s’était rendu au Liban à la recherche d’un partenaire pour créer un Centre marial en langue arabe. Il avait été mis en rapport avec le Père Antoine Khalifé alors Supérieur du couvent et de l’école Notre Dame d’Ilige à Mayfouk où se trouve le sanctuaire Notre-Dame d'Ilige, ancien siège des Patriarches Maronites ( 1120-1444). Après avoir visité le couvent de Saint Challita à Quattara qui appartient à l'Ordre Libanais Maronite (couvent en ruine et délaissé par les moines depuis plusieurs années), Olivier Bonnassies a souhaité que le centre Marial soit à cet endroit.

Persuadé de l’importance de ce projet, l’Ordre Libanais Maronite a accepté la proposition et affecté, pour une durée de 20 ans renouvelable, ce  couvent ainsi que 120 000 m2 de terrains environnants pour créer un Centre marial associé au projet Marie de Nazareth, en langue arabe. L’OLM a alors mandaté officiellement le père Antoine Khalifé pour finaliser et formaliser les accords entre l’Association Marie de Nazareth et l’Ordre Libanais Maronite, et pour gérer et faire fonctionner le Centre.