Marie et les philosophies

Marie, notre philosophie

Les philosophes de tous les temps cherchent à vivre selon la sagesse.  « Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur. » (Luc 2,19, cf. Lc 2, 51). Nous dirions en langage philosophique que Marie avait une attitude « herméneutique » : elle recherchait les causes, l'interprétation et le but ultime...

Dans ce chapitre, nous donnons la parole à des philosophes en tant qu'ils sont philosophes, et donc pas tous chrétiens.

- La philosophie du visage, c'est surtout un philosophe juif, E. Lévinas, qui l'a suscitée.

- La philosophie du don, ce sont surtout des sociologues et philosophes contemporains.

- La philosophie de la connaissance est un vaste débat qui oppose des penseurs tels qu'Aristote et saint Thomas à d'autres penseurs tels que Avicenne ou Heidegger. Rémi Brague (prix Ratzinger) nous aide à comprendre.

- Les thèmes de la vérité morale ou de la philosophie du corps, Jean-Paul II nous y introduit de façon puissante, lui qui était non seulement un grand pape mais aussi un grand philosophe.

- Etc.

La philosophie est autonome par rapport à la foi.

Cependant, la Vierge Marie, Théotokos, est un cas qui fait partie du réel que la philosophie peut et doit prendre en compte. Parfois une simple remarque suffit à éclairer la pensée, à stimuler la recherche dans une direction féconde.

En vous souhaitant une bonne lecture, car ce chapitre, comme tout le reste du site, veut rendre accessible un enseignement solide, sans phrases compliquées et en allant à l'essentiel.


Introduction F. Breynaert