Saint Vincent de Paul (1581-1660)

Saint Vincent de Paul (1581-1660)

Vincent De Paul est né à Pouy (près de Dax) ou à Tamarite de Litera en 1581, en milieu rural, et il est ordonné prêtre à 20 ans, puis il s'installe à Paris en 1608 où il rencontre Pierre de Bérulle, saint François de Sales, Jeanne de Chantal.

Il est nommé aumônier de la reine Margot, il devient précepteur des enfants du général de Gondi. il rencontre aussi et surtout le monde des pauvres.

Finalement, comprenant que sa véritable vocation est auprès des plus petits et des plus pauvres, Vincent Depaul quitte Paris en 1617 et il s'installe dans une petite paroisse abandonnée à Châtillon les Dombes, près de Lyon. A côté des riches qui vivent dans l'oisiveté, une femme meurt, emmurée par crainte de la peste. Il l'enterre et fait recueillir la petite orpheline par la plus pauvre du village. Dès lors, une dynamique de charité se forme.

Le 8 décembre 1617, prenant la Mère de Dieu comme protectrice, Mr. Vincent procède solennellement à l'institution de la première Charité à l'hôpital de Châtillon (en un sens, les « Equipes Saint-Vincent » sont nées).

En 1619, il est aumônier général des galères, et on le voit prendre la place d'un galérien épuisé sous les coups.

En 1623, il créa la Compagnie des Filles de la Charité. Elles prirent en 1633 le nom de « Compagnie des Filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul », sous la responsabilité de Louise de Marillac, au service des malades et des pauvres.

Grâce au soutien financier de madame de Gondi, il fonda, en 1625 la Congrégation de la Mission, qui prendra le nom de Lazaristes (car demeurant dans le quartier Saint-Lazare de Paris). Saint Vincent de Paul, qui formera de nombreux prêtres, créa un séminaire de la Mission. Les premiers lazaristes furent envoyés à Alger en 1646, à Madagascar en 1648, en Pologne en 1651.

En 1635, il envoya des secours aux populations du Duché de Lorraine et du Bar ravagés par les troupes françaises et suédoises.

En 1638, débuta l'œuvre des "Enfants-Trouvés".

En 1651, Vincent organisa également des collectes à Paris pour porter secours aux victimes de la guerre en Picardie, Champagne et Ile-de France.

Il prêcha pour la modération à l'égard des protestants.

Vincent de Paul institua également des retraites spirituelles au cours desquelles se retrouvaient des gens de toutes conditions, le pauvre et le riche, le laquais et le seigneur priaient ensemble et prenaient leurs repas au même réfectoire.

Fête et reliques :

Vincent fut béatifié par Benoît XIII le 13 août 172917 et canonisé par Clément XII le 16 juin 173718. En 1885, le pape Léon XIII l'institua « patron de toutes les œuvres charitables ».

La Chapelle Notre-Dame-de-la-Médaille-miraculeuse (140, rue du Bac) garde le cœur de saint Vincent Tandis que sa chasse est exposée dans la chapelle des Lazaristes, 95, rue de Sèvres, à Paris VIe.

Il est fêté le 27 septembre.


Un livre parmi d'autres : Jean-Yves Ducourneau, Vincent de Paul: l'amour à l'infini, Paris 2000.

Un film : Maurice Cloche a réalisé le film « Monsieur Vincent » en 1947. Le film a obtenu l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1948, et l'Oscar d'honneur l'année suivante.


F. Breynaert