Marie, Colombe de Noé

La colombe de Noé, figure de Marie

Nous voyons une figure de Marie dans la colombe de Noé, laquelle, étant sortie de l'arche, y revint portant dans son bec un rameau d'olivier, en signe de la paix que Dieu accordait au genre humain. "Cette très fidèle colombe, dit saint Bonaventure, c'est vous, ô Marie, qui, par votre entremise auprès de Dieu, avez obtenu au monde englouti dans les eaux du péché la paix et le salut".[1]

Marie est la céleste colombe qui apporta au monde perdu le rameau d'olivier, signe de la miséricorde.

C'est elle en effet qui nous a donné Jésus, source de miséricorde, et qui, en vertu des mérites de son Fils, nous en ensuite obtenu toutes les grâces que Dieu nous accorde: "Par vous, lui dit saint Epiphane, la paix céleste a été donnée au monde"[2].

Par elle encore s'opère continuellement la réconciliation des hommes avec Dieu. Aussi le bienheureux Albert le grand fait dire à la Vierge : "Je suis la colombe de Noé, c'est moi qui apporte à l'Eglise le rameau d'olivier, la paix universelle"[3].


[1] Saint Bonaventure, Speculum B. M. V., lect 9

[2] Saint Epiphane, Homilia in laudes S.Mariae Deiparae

[3] Saint Albert, Biblia Mariana Cant. Cant. n°16


Saint Alphonse De Liguori,

Les gloires de Marie I, 3

(éditions saint Paul, Paris 1987, p. 136)