La vie cachée avec Jésus

La vie cachée à Nazareth

Nous possédons peu de détails sur l'enfance de Jésus. Saint Luc, vraisemblablement informé par la Vierge Marie, dit que ‹ Jésus grandissait en sagesse, en taille et en grâce sous le regard de Dieu et des hommes » (Lc 2,52). À Nazareth, le Fils et sa Mère vivaient dans une profonde intimité, tournés vers l'accomplissement du projet divin, même dans les occupations quotidiennes les plus humbles.  Tout en se donnant aux tâches ordinaires, Marie demeurait sous le regard de Dieu et elle découvrait un peu mieux chaque jour le mystère de la personne de son Fils.

En contemplant la vie à Nazareth, nous sommes invités à repenser au mystère de notre existence qui est « cachée avec le Christ en Dieu ».

Pendant les trente premières années de sa vie, Jésus vécut de manière cachée à Nazareth. Sans accomplir d'action extraordinaire, il était déjà « aux affaires de son Père » (Lc 2,49), tandis que sa Mère avançait « dans le pèlerinage de la foi » (Lumen gentium, n. 58) et dans l'espérance. La maison de Nazareth devint aussi le lieu de la charité : l'amour que le Christ allait répandre sur le monde brûlait déjà dans le cœur de Marie. En contemplant la vie à Nazareth, nous sommes invités à repenser au mystère de notre existence qui est « cachée avec le Christ en Dieu » (Col 3,3). Cachée aux yeux des hommes, cette existence peut, à l'école de Marie, devenir rayonnante de l'amour et de la paix du Christ.


Jean Paul II, Audience du mercredi 29 janvier 1997