Marie à la fin des temps

Le retour de Marie à la fin des temps

Est-il possible de parler du retour de Marie à la fin des temps ? Des peintres d’icônes et d’autres artistes (Michelange à la Chapelle Sixtine) ont représenté la Vierge à la droite du Juge eschatologique où elle intercède pour les pécheurs. Cette intuition peut-elle être fondée dans la théologie ?

Une analogie entre l’Ascension du Christ et l’Assomption de la Vierge....

Je pense que oui, si nous considérons le dogme de l’Assomption de Marie à la lumière de certaines perspectives de la théologie biblique concernant l’Ascension de Jésus. Il existe en effet une analogie entre l’Ascension du Christ et l’Assomption de la Vierge, au point qu’il est raisonnable de penser que l’intelligence théologique de la première éclairera celle de l’autre. Nous suivons simplement un principe bien établi de la mariologie selon lequel, toute proportion gardée comme il se doit, la mission de Marie est étroitement liée avec celle de son Fils.

Portons maintenant notre regard sur le récit de l’Ascension selon le livre des Actes des Apôtres 1, 6-12. Tout familier de l’Ancien Testament, à la lecture ou à l’écoute de ce récit, se sera souvenu irrésistiblement d’un autre personnage qui fut enlevé au ciel. Ce fut le prophète Elie, dont le récit de l’assomption, en 2 Rois 2, 1-18, est en arrière-plan du récit des Actes. Jésus est ici présenté comme un nouvel Elie. Or les Juifs du temps de Jésus croyaient qu’Elie allait revenir sur terre pour préparer le peuple de Dieu en vue du dernier jour. Cette attente est exprimée en Malachie 3, 23-24 : « Voici que je vais vous envoyer Elie, le prophète, avant que ne vienne le Jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, celui des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper la terre d’interdit. »

Seconde venue de Marie, pour préparer le retour de son Fils ?

Il est donc hautement significatif que dans le récit de l'Ascension d’Actes 1, 10-11, deux hommes en vêtements blancs (des anges) disent aux apôtres qui regardent : « Ce Jésus qui vous a été enlevé pour le ciel viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. » (Ac 1, 11). Autrement dit, Jésus est enlevé au ciel, d’où il reviendra préparer le peuple de Dieu en vue du jour du Seigneur. L’implication de cette intelligence de l’Ascension dans l’Assomption de la Vierge est claire : si Marie a été enlevée au ciel, c’est pour qu’elle puisse revenir du ciel à la fin des temps.

Quand Marie reviendra, que fera-t-elle ? Rappelons-nous que, selon le prophète Malachie, Elie – le prototype de Jésus monté au ciel et de Marie enlevée dans le ciel – viendra avant le jour du Seigneur. Pour préparer le peuple à la venue de Dieu et pour détourner la malédiction divine, Elie réconciliera les pères avec leurs enfants. Nous pourrions induire que le rôle de Marie sera de préparer le peuple de Dieu à la venue divine, et que ce rôle consistera à réconcilier les hommes avec Dieu et entre eux, en sorte qu’ils soient vraiment la famille de Dieu. Vues dans cette perspective les apparitions mariales semblent anticiper déjà ce retour de Marie à la fin des temps.


Bibliographie : "Marie et la fin des temps", Bulletin de la Société Française d’Etudes Mariales, t. 41-43, 1984-86. Justin Taylor, "Marie dans l’église naissante et à la fin des temps" : approches bibliques, dans Forum novum (Centre d’études maristes, Via A. Poerio, 63, 00152 Roma, Italie), vol. 3, n. 4, septembre 1996, p. 538-554.

Père Justin Taylor