Le continent européen

Le continent européen, dont les racines chrétiennes plongent, après celles de la Terre Sainte, dans les tous premiers siècles de l'Histoire depuis l'Incarnation du Christ, a été le premier continent façonné par l'Evangile. On y trouve le plus grand nombre des premiers sanctuaires dédiés à la Vierge Marie, dans le monde. Il n'y a pas une région d'Europe qui ne comporte ses dizaines (ou parfois bien plus) de sanctuaires voués à la Vierge : il est difficile de les dénombrer : chaque nation en possède des milliers, certains très connus, d'autres de renommée simplement locale...

C'est l'Europe qui, au cours de sa longue histoire a fait rayonner la civilisation chrétienne sur la terre entière ; ce sont en effet, jusqu'en l'aube du XXIè siècle, les missionnaires européens qui furent les plus nombreux à s'élancer pour évangéliser l'univers. C'est aussi l'Europe qui a donné à l'Eglise la plupart de ses grands Docteurs marials (notamment St Alphonse de Liguori, St Bernard de Clairvaux et St Louis-Marie Grignion de Montfort).

Bien que tout au long de sa longue histoire sainte l'Europe ait été visitée à bien des reprises par la Vierge Marie, à partir du XVIIIe siècle, ce continent a été le théâtre de très grandes apparitions de la Vierge, de portée mondiale : à Fatima, à Lourdes, à la Chapelle de la Médaille Miraculeuse à Paris, ou à Banneux en Belgique, pour n'en citer que quelques unes.

Au début du XXè siècle tout particulièrement, ce continent de "vieille chrétienté" a connu l'ère des philosophes du soupçon et de graves guerres fratricides qui ont largement contribué à déchristianiser nombre de ses populations. Mais dès la fin du XXè siècle, un grand renouveau spirituel a été amorcé dans les jeunes générations, notamment sous le pontificat du pape polonais Jean-Paul II, l'un des très grands papes marials de l'histoire de l'Eglise, qui a confié non seulement son règne, mais toute l'humanité du IIIè millénaire dans lequel nous sommes entrés, à la sainte Vierge Marie, avec cette devise :

"Totus Tuus", c'est-à-dire "Tout à Toi" !