Cinquième jour de la neuvaine aux époux Martin
07 juillet 2020

Jour 5 : La charité 

 

« Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme Je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. » (Jean 13, 34) 

 

Méditation 

Les époux Martin sont conscients de leurs devoirs envers leur prochain et la simplicité de leur vie les rend attentifs aux besoins des autres. Céline raconte : « Si au foyer régnait l’économie, c’était la prodigalité quand il s’agissait de secourir les pauvres. On allait au devant d’eux, on les cherchait, on les pressait d’entrer chez nous, où ils étaient comblés, ravitaillés, vêtus, exhortés au bien. Je vois encore ma mère empressée autour d’un pauvre vieillard. J’avais alors sept ans. Mais je m’en souviens comme si c’était hier. Nous étions en promenade à la campagne quand, sur la route, nous rencontrâmes un pauvre vieillard qui paraissait malheureux. Ma mère envoya Thérèse lui porter une aumône. Il en parut si reconnaissant qu’elle entra en conversation avec lui. Alors ma mère lui dit de nous suivre et nous rentrâmes à la maison. Elle lui prépara un bon dîner, il mourait de faim, et lui donna des vêtements et une paire de chaussures… Et elle l’invita à revenir chez nous lorsqu’il aurait besoin de quelque chose. »

Si l’une de ses ouvrières tombe malade, sainte Zélie va la visiter le dimanche, n’hésitant pas à pourvoir à ses besoins si nécessaires, de même avec la servante : « Il lui arriva de rester pendant trois semaines, nuit et jour, au chevet de Louise qui avait de terribles crises de rhumatismes articulaires, ne voulant à aucun prix l’envoyer à l’hôpital. » 

Quand saint Louis Martin, de son côté, « connaît dans le quartier des malades dont la conversion est urgente, nous avons des échos de son ardeur à les visiter, et à faire prier toute sa famille, pour qu’ils se décident à recevoir les derniers sacrements ». Son épouse « le seconde de son mieux dans cette tâche ».

 

Résolution

Aujourd’hui, je fais du bien à quelqu'un : cela peut passer par un sourire, un appel téléphonique, une visite ou une aumône.

 

Prières

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen.

 

Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

 

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours,
Et dans les siècles des siècles.
Amen.

 

Prière des saints Louis et Zélie :

Saints Louis et Zélie,
vous qui dans votre vie de couple et de parents,
avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire,
en mettant Dieu à la première place,
par l’exercice de votre devoir d’état
et la pratique des vertus évangéliques,
nous nous tournons vers vous :

Aidez-nous à avoir une confiance inébranlable en Dieu
et à nous abandonner à Sa Volonté,
comme vous l’avez fait à travers les joies
mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances
dont votre vie a été jalonnée.

Aidez-nous à aimer Dieu de tout notre coeur,
à persévérer dans nos difficultés quotidiennes
et à demeurer dans la joie et l’espérance
que nous donne une foi vivante dans le Christ.

Intercédez pour nous
afin que nous obtenions les grâces dont nous avons besoin
aujourd’hui et tous les jours de notre vie.
Amen.

Saints Louis et Zélie, priez pour nous.

(Imprimatur +Jacques Habert, Evêque de Séez, 26 mai 2016)

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria