Huitième jour de la neuvaine au saint Curé d'Ars
02 août 2020

Jour 8 : « Les croix sont la route du Ciel »

 

Saint Jean-Marie Vianney aurait pu s’en tenir à une piété janséniste qui accentue l’effort, le sacrifice, la souffrance et la peur plutôt que la contemplation première de la bonté et de la Miséricorde divines. Une de ses prières favorites n’était-elle pas : « Mon Dieu, faites-moi la grâce de souffrir en vous aimant, de vous aimer en souffrant » ? 

Mais ces mots sont intégrés dans une prière qui emploie au moins 30 fois le mot « amour » ou le verbe aimer… Pas de doute : c’est bien sur le verbe « aimer » que saint Jean-Marie Vianney insistait en priant ! 

Pourtant, le thème de l’ « amour des croix » revient souvent dans ses méditations. De quoi parle-t-il ?  « Les croix », ce sont les épreuves de notre vie, matérielles et spirituelles. Elles peuvent nous écraser, surtout si nous les rejetons… Elles peuvent aussi devenir autant d’occasions de nous unir à l’amour de Jésus sur la Croix pour que notre espérance devant le mal, les souffrances, la mort soit renouvelée, fortifiée. 

Alors oui, on peut aimer les croix de nos vies… si c’est pour les jeter dans le brasier de l’amour de Dieu : « Les croix transformées dans les flammes de l'amour sont comme un fagot d'épines qu'on jette au feu et que le feu réduit en cendres. Les épines sont dures, mais les cendres sont douces. »

 

Méditation 

Saint Curé d’Ars, si souvent accablé par les croix de vos fragilités, de vos insuffisances, de vos pauvretés, c’est en les jetant dans le grand feu de l’amour divin et en les unissant à la Passion de Jésus que vous avez retrouvé les forces pour reprendre le chemin de l’espérance et du don de vous-même. 

Avec vous, nous voulons apprendre à ne pas fuir les épreuves de notre vie mais à les ouvrir à l’amour de Dieu, à les jeter dans ce feu d’amour qui réduit les épines en cendres douces, pour qu’elles deviennent comme autant de ponts qui aident à traverser la vie.  

 

Intention 

Saint Curé d’Ars, fidèle ami de la Vierge Marie, j’ai confiance en votre intercession. Priez et intercédez pour moi durant cette neuvaine pour… (formuler la grâce désirée).

 

Prières 

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen.
 
Je vous salue, Marie pleine de grâce
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.
 
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours,
Et dans les siècles des siècles.
Amen.

 

Prière au saint Curé d’Ars 

Saint Curé d’Ars, tu as fait de ta vie une offrande sans partage à Dieu pour le service des hommes ; que l’Esprit-Saint, par ton intercession, nous conduise aujourd’hui à répondre, sans défaillance, à notre vocation personnelle.

Tu as été un adorateur assidu du Christ au tabernacle. Apprends-nous à nous approcher avec foi et respect de l’Eucharistie, à goûter la présence silencieuse dans le Saint-Sacrement.

Tu as été l’ami des pécheurs. Dénoue les liens de la peur qui nous retiennent parfois loin du pardon de Dieu ; augmente en nous le repentir de nos fautes. Découvre-nous le vrai visage du Père.

Tu as été le soutien des pauvres. Apprends-nous à partager avec ceux qui sont dans le besoin ; rends-nous libres vis-à-vis de l’argent et de toutes les fausses richesses.

Tu as été un fils aimant de la Vierge Marie. Apprends-nous à nous tourner vers elle avec la simplicité et la confiance de l’enfant.

Tu es devenu le témoin exemplaire des Curés de l’univers. Donne aux prêtres l’amour de l’Église, l’élan apostolique, la solidité dans les épreuves.

Inspire aux jeunes la grandeur du ministère sacerdotal et la joie de répondre à l’appel du Bon Berger.

Saint Curé d’Ars, sois notre intercesseur auprès de Dieu, toi le pasteur humble et fidèle, infatigable dans le service de Dieu et des hommes. Amen.

D’après Mgr Guy Bagnard, Évêque émérite de Belley-Ars.

 

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria