Cinquième jour de la neuvaine à saint Jean-Paul II
17 octobre 2020

Jour 5 : Marie au cœur de l'apostolat de l'Église

 

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

 

Paroles de saint Jean-Paul II

« L'Église n'a jamais eu autant que maintenant l'occasion de faire parvenir l'Évangile, par le témoignage et la parole, à tous les hommes comme à tous les peuples. Je vois se lever l'aube d'une nouvelle ère missionnaire qui deviendra un jour radieux et riche de fruits si tous les chrétiens, et en particulier les missionnaires et les jeunes Églises, répondent avec générosité et sainteté aux appels et aux défis de notre temps.

Comme les Apôtres après l'Ascension du Christ, l'Église doit se réunir au Cénacle « avec Marie, Mère de Jésus » (Ac I, 14), afin d'implorer l'Esprit et d'obtenir force et courage pour obéir au précepte missionnaire. Nous aussi, et bien plus que les Apôtres, nous avons besoin d'être transformés et guidés par l'Esprit.

À la veille du troisième millénaire, toute l'Église est invitée à vivre plus intensément le mystère du Christ, en collaborant dans l'action de grâce à l'œuvre du Salut. Elle le fait avec Marie et comme Marie, sa Mère et son modèle. Marie est le modèle de l'amour maternel dont doivent être animés tous ceux qui, associés à la mission apostolique de l'Église, travaillent à la régénération des hommes.

C'est à la médiation de Marie, tout orientée vers le Christ et tendue vers la révélation de sa puissance salvifique, que je confie l'Église et en particulier ceux qui se consacrent à la mise en œuvre du précepte missionnaire dans le monde d'aujourd'hui. » (Encyclique Redemptoris Missio, 7 décembre 1990, n. 92)

 

Méditation 

Le Pape voit en Marie celle qui est aux deux bouts de l’expérience missionnaire : c’est près d’elle que le disciple découvre la richesse infinie de la Bonne Nouvelle, qu’il entend l’appel à la mission et qu’il puise les forces pour aller porter le message, mais c’est vers elle aussi qu’il revient, sa mission accomplie, en pensant à tous ceux à qui il aura parlé du Christ, afin qu’elle les conduise jusqu’au bout, jusqu’aux portes de l’Église. C’est devant elle qu’il suppliera afin que « le monde croie »…

 

Prière à Marie, première disciple du Christ

« Je te salue Marie, Femme de foi,
première entre les disciples !
Vierge, Mère de l’Église,
aide-nous à rendre toujours compte de l’espérance qui est en nous,
ayant confiance en la bonté de l’homme et en l’amour du Père.
Enseigne-nous à construire le monde, de l’intérieur :
dans la profondeur du silence et de l’oraison,
dans la joie de l’amour fraternel,
dans la fécondité irremplaçable de la Croix.
Sainte Marie, Mère des croyants,
Notre Dame de Lourdes,
prie pour nous.
Amen. »
(Saint Jean-Paul II, dernier paragraphe de la prière de conclusion du chapelet, Lourdes, 14 août 2004)

 

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria