Troisième jour de la neuvaine au Saint-Esprit : Pour être sauvé, il faut renaître
25 mai 2020

INVOCATION A L’ESPRIT-SAINT

Viens, Esprit du Seigneur, remplis le cœur de tes fidèles et allume en eux le feu de ton amour.

« Ô très saint et très adorable Esprit, faites-moi entendre Votre douce et aimable voix. Je veux être devant Vous comme une plume légère, afin que votre Souffle m’emporte où Il veut et que je ne Lui oppose jamais la moindre résistance ».  (P. François Libermann)

INTRODUCTION À LA PAROLE DE DIEU

Que l’Esprit-Saint nous fasse comprendre et goûter la Parole de Dieu. Nous lisons aujourd’hui deux passages, l’un dans l’Évangile selon saint Matthieu, l’autre dans l’Évangile selon saint Jean. 

L’Évangile de saint Matthieu commence par la généalogie de Jésus. Cette longue liste des ancêtres du Christ répète toujours : un tel a engendré un tel. Parfois, en cas de circonstance particulière, la mère est mentionnée. J’ai interrompu la liste au verset 4 pour aller directement au verset 15 et montrer comment le langage change pour parler de la venue au monde de Jésus. Joseph ne l’engendre pas. Joseph est présenté comme l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus. 

L’autre passage que nous méditons est tiré du Prologue de saint Jean. Il nous permet de voir qui est Jésus et ce qu’il va faire dans le monde. 

LA PAROLE DE DIEU selon saint Matthieu (Mt I, 1-4 et 15-16)

01 Généalogie de Jésus, Christ, fils de David, fils d’Abraham. 02 Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, 03 Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, 04 Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone…

15 Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, 16 Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

LA PAROLE DE DIEU selon saint Jean (Jn 1, 9-14)

Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. Il était dans le monde, et le monde était venu par lui à l’existence, mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom. Ils ne sont pas nés du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu.

Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

MÉDITATION 

Jésus est bien l’un d’entre nous. La généalogie le montre. Il naît au terme d’une lignée d’ancêtres qui ont laissé un bon souvenir, mais parfois aussi un moins bon à cause de leurs péchés. La surprise vient à la fin de la liste, quand il est dit que « Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ ». Il n’est pas dit par qui Jésus est engendré. Le mode passif (fut engendré) indique une action divine. Celle-là même que l’Ange Gabriel a annoncé à Marie. Dans son amour, Dieu aime tellement l’humanité, qu’il devient l’un d’entre nous. Pour nous rétablir dans son amitié.

Autre chose étonnante : la longue liste des engendrements s’arrête complètement : Joseph n’a pas d’enfant, Marie n’a que Jésus, et Jésus arrête la lignée. En fait, Jésus fait entrer dans une fécondité nouvelle, celle qui fait devenir enfants de Dieu. L’Évangile de Jean l’explique : à ceux qui reçoivent Jésus, il donne de devenir enfants de Dieu. Bien sûr, les naissances d’enfants continuent, mais au-delà de leur naissance corporelle, ils sont appelés à la renaissance spirituelle et à devenir enfants de Dieu. L’Église confie cette mission aux parents. Elle la confie aussi aux prêtres ; par le célibat, elle leur demande de se consacrer totalement à cette mission d’engendrement spirituel. 

SILENCE DE COMMUNION AVEC DIEU

Parle Seigneur, ton serviteur écoute. Explique-moi les secrets de la Vie. 

PRIÈRE A MARIE (V 248-1, Berthier, SM)

Humble servante du Seigneur,
Amour éveillé par la grâce,
Dieu te choisit.
Heureuse, tu accueilles le message
Du Maître de la Vie.

Terre féconde au vent de Dieu,
Ta glaise nourrit la semence.
Dieu te bénit.
Le Verbe peut germer dans ton silence,
Tu portes Jésus Christ.

Joie de l'Église au long des temps,
Tu portes l'espoir du Royaume:
Christ est vivant!
Éclaire notre route jusqu'à l'aube,
Étoile de l'Avent.

PRIÈRE À L’ESPRIT-SAINT (Saint Jean XXIII, Pentecôte 1962)

« Esprit Saint, notre conseiller, achève en nous l’œuvre commencée par Jésus.
Rends intense et continuelle la prière que nous faisons au nom du monde entier. Accélère en chacun de nous l’avènement d’une profonde vie intérieure. Donne l’élan à notre effort pour atteindre tous les hommes et tous les peuples, tous rachetés par le sang du Christ, tous associés à son héritage. Étouffe en nous la suffisance naturelle et élève-nous jusqu’au niveau de l’humilité, de la vraie crainte de Dieu, du courage généreux.

Que nulle attache terrestre ne nous empêche de faire honneur à notre vocation, Que nul intérêt ne puisse, par lâcheté de notre part, étouffer les exigences de la justice. Que les calculs ne réduisent pas aux étroitesses de nos égoïsmes les espaces immenses de la charité. Que tout soit grand en nous : la recherche et le culte de la vérité, la promptitude au sacrifice, jusqu’à la croix et jusqu’à la mort. Que ton Esprit d’amour se répande sur l’Église, sur les institutions, sur chacun de nous et sur tous les peuples. »

Je prie pour l’Église, le monde, mon entourage et moi-même

Notre Père…   
Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit…

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria