Le Coran n’a pas d’histoire de la révélation

Le Coran n’a pas d’histoire de la révélation

Les auteurs de la Bible s'expriment en rapportant des faits, des points de repères géographiques ou historiques. L'histoire constitue un berceau pour l'Incarnation... Et dans la Bible, la connaissance de Dieu, n'est jamais enfermée dans un discours unique. Au contraire, pour dire Dieu, il faut dire ceci, et il faut dire aussi cela... il faut plusieurs prophètes, et il faut plusieurs évangélistes...

Très différent, le Coran se situe hors de l'espace et du temps, uniquement consacré à prêcher un certain nombre d'affirmations.

Pour l'islam, le dogme a toujours été le même : Adam, Noé, Abraham, Moïse, Jésus et Mohammed ont tous proclamé le même ensemble de vérités religieuses. Tout ce que dit Noé dans la sourate 71 est stéréotypé et pourrait être prononcé par n'importe quel autre prophète-envoyé, à part quelques phrases sur l'arche et le déluge.

Les différents prophètes confirment ce que dit Mohammed. Par exemple, dans le Coran, Jésus refuse d'être plus qu'un homme (sourate 5, 116) et prédit la venue de Mohammed.

Il n'y a pas d'histoire de la Révélation dans le Coran, la révélation coranique est identique à travers les âges. Le Coran lui-même se nomme plusieurs fois le Rappel.

« Ceci n'est qu'un rappel et une Lecture [Coran] claire. »

(Coran 36, 69)


F. Breynaert

Cf. Jacques Jomier, o.p. Cahiers Evangile n° 48,

Un chrétien lit le coran. Cerf, Paris 1985, p.38. 43

Dialogue interreligieux :

Consulter les liens proposer ci-dessous.

JE PARTICIPE !