Aide et médiation de Marie (Germain de C. † 733)

Aide et médiation de Marie (S. Germain +733)

Saint Germain de Constantinople († 733) fait une affirmation plutôt audacieuse à propos de cette médiation - qui ne remplace pas celle du Christ:

« Puissante est ton aide pour le salut, ô Mère de Dieu, et il n'y a pas besoin d'aucun autre médiateur auprès de Dieu. [...]

Personne ne se sauve pas si ce n'est à travers toi, ô toute .

Personne n'est libéré des maux si ce n'est par toi, ô irrépréhensible.

Personne ne reçoit un don si ce n'est par toi, ô toute chaste.

Personne n'est pris en pitié sinon à travers toi, ô toute vénérable.

Et en échange de cela, qui ne te proclamera pas bienheureuse ?

Qui ne te glorifierait, sinon autant que tu le mérites, au moins de la façon la plus ardente? » [1]

La Mère de Dieu ne jouit pas d'un aussi grand pouvoir par elle-même, mais par son intercession auprès de son Fils:

« Comme Tu as auprès de ton Fils la hardiesse et la force d'une mère, avec tes prières et tes interventions tu nous sauves et rachètes de la punition éternelle, nous qui nous avons été condamnés par nos péchés et qui n'osons pas regarder non plus vers les hauteurs du ciel. » [2]

Pour le patriarche de Constantinople il est encore prématuré de parler de la doctrine de la maternité spirituelle de Marie, cependant son insistance sur sa présence dans notre vie et sur sa sollicitude maternelle envers ses fils, aidera beaucoup à ouvrir la voie vers la compréhension de cette vérité.

Saint Germain a une grande préoccupation pastorale, Constantinople est une ville riche de dévotion, pèlerinages, procession mariales. Il ne cherche pas seulement à louer la Mère de Dieu et à expliquer ses mystères. Il se consacre à réveiller dans les cœurs un amour fidèle et une confiance forte envers sa sollicitude maternelle et son intervention.

Saint Germain appelle serviteurs (douloi) de Marie[3] les fidèles qui recourent à elle pour obtenir protection et salut.


[1] In sanctae Mariae zonam, PG 98,380 B, BC

[2] In sanctae Mariae zonam, 380D-381

[3] In sanctae Mariae zonam, 381 B


Luigi Gambero

JE PARTICIPE !