Mère de miséricorde et avocate (Paul Diacre + 799)

Mère de miséricorde et avocate

Exultons, elle est avocate, médiatrice, Mère de la miséricorde !

« Nous exultons donc et nous nous réjouissons en elle, parce que, dans les cieux, Marie est la fidèle avocate de nous tous.

Tandis que son Fils est le médiateur entre Dieu et les hommes, elle est la médiatrice entre le Fils et les hommes.

Et, comme il convient à la Mère de la miséricorde, elle est pour nous toute miséricorde ; elle sait plaindre les faiblesses humaines parce qu'elle connaît la matière dont nous sommes faits. Et elle ne cesse jamais d'intercéder pour nous auprès de son Fils. »

Paul Diacre (+ 799)

Homélie XLV. In Assumptione, PL 95, 1496 B; 755

Réjouissons-nous, ne désespérons jamais !

« Réjouissons-nous ainsi de tout cœur du fait qu'elle soit puissante, pleine de pitié et notre fidèle avocate.

Elle ne refuse son aide à personne de ceux qui le lui demandent convenablement; et pour personne elle n'intercède en vain auprès de son Fils.

Réjouissons-nous, je le répète, à cause d'elle et vénérons-la avec respect et avec de dignes éloges, de concert avec les saints anges ; adressons nos supplications en présence de tous les habitants du ciel.

Mais quels doivent être ces respects avec lesquels pouvons honorer dignement une si sublime maîtresse ? Sûrement, l'honneur qui lui est le plus agréable consiste à imiter sa vie très , aimer ce qu'elle a aussi aimé et éviter ce qu'elle a évité. Marie apprécie énormément une chasteté parfaite, grâce à laquelle elle même est apparue gracieuse aux yeux du Très-haut...

Quand bien même nos infirmités (spirituelles) seraient terribles, ne nous désespérons jamais de sa miséricorde, pourvu que nous sachions reconnaître à sa présence notre faute et demander avec un cœur contrit son intervention. Nous verrons sans aucun doute descendre sur nous son aide, parce que ses miséricordes sont nombreuses, spécialement vers ceux qui l'invoquent.

Béni soit Dieu dans la multitude de ses miséricordes ! Lui qui dans les cieux a établi pour nous une avocate aussi puissante, aussi miséricordieuse et aussi familière de sa majesté. »

Paul Diacre (+ 799)

Homélie XLV. In Assumptione, PL 95, 1496 D - 1497 D


Paul Diacre

JE PARTICIPE !