L'Annonciation selon saint Grégoire Palamas (1296-1359)

Marie à l'Annonciation

G. Palamas fait une paraphrase de l'évangile de Luc : il y a ajoute quelques explications.

La Vierge pleine de grâce, lorsqu'elle entendit les paroles extraordinaires et divines que l'archange lui adressa, à savoir : "Le Seigneur est à toi", et "voici, tu concevras et tu auras un fils qui règnera éternellement, le Fils du Très-Haut", répondit:

"Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme! Car bien que tu sois venu m'apporter une nouvelle parfaitement spirituelle et totalement dépourvue de toute passion charnelle, tu me parles cependant de conception en mon sein, d'enfantement, de mise au monde, et de tout ce qui suit la conception; comment donc cela se fera-t-il ? Car, ajoute-t-elle, je ne connais point d'homme".

Et elle ne disait pas cela par manque de foi, mais parce qu' elle cherchait à apprendre comment cela pouvait se produire. C'est pourquoi l'archange lui répond:

"L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de Son ombre; c'est pourquoi l'enfant sera saint et on l'appellera Fils de Dieu". "Oui, tu es toi-même, dit-il, et pleine de grâce, ô Vierge: je te le redis: l'Esprit Saint viendra sur toi, pour un surplus de sanctification, préparant et préordonnant l'œuvre de Dieu en toi; et la puissance du Très-Haut te couvrira de Son ombre, à la fois pour te fortifier, et, en te couvrant de Son ombre, par Son contact avec toi, pour modeler l'humanité afin que celui qui naîtra soit Saint, Fils de Dieu, puissance de Dieu dans la forme de l'homme.

Car voici, Élisabeth ta parente a passé toute sa vie dans la stérilité, mais aujourd'hui, dans sa vieillesse, par la volonté de Dieu, elle est paradoxalement enceinte, car rien ne sera impossible à Dieu."

A ces mots, que répond la Vierge pleine de grâce, elle dont l'intelligence était divine et incomparable ?

Une nouvelle fois, elle a recours à Dieu et concentre tous ses efforts vers Lui, dans la prière, disant à l'archange:

"Si l'Esprit Saint comme tu le dis, doit venir sur moi, pour purifier encore ma nature, et me donner la force de recevoir le fruit salvateur, si la puissance du Très-Haut doit me couvrir de Son ombre pour former en moi selon l'humanité Celui qui a la forme de Dieu, et opérer en moi un enfantement sans semence, si l'enfant doit être saint et Fils de Dieu, Dieu et Roi éternel, -car rien ne sera impossible à Dieu, -voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole."

Et l'ange la quitta, laissant en son sein le Créateur de l'univers uni à un corps; et en étant le serviteur de cette union en elle, il fut médiateur du salut dans le monde."

Ensuite, G. Palamas donne une splendide méditation sur la médiation de Marie : ayant porté Dieu, elle est médiatrice d'éternité.


Grégoire Palamas,

Homélie 14, 8 pour l'Annonciation,

dans J. CLER, Grégoire Palamas, Douze homélies pour les fêtes,

ŒIL / YMCA-PRESS Paris, 1987, p. 89-92


Bibliographie :

Y. SPITERIS, Palamas : La grazia e l'esperienza, Lipa, Roma, 1996

J. MEYENDORFF, Introduction à l'étude de Grégoire Palamas, Paris, Seuil, 1959

J. MEYENDORFF, The triads, Gregory Palamas, New York, Paulist Press, 1983

J. MEYENDORFF, Défense des saints hézychastes, Grégoire Palamas, Louvain, 1959

J. CLER, Grégoire Palamas, douze homélies pour les fêtes, ŒIL / YMCA-PRESS Paris, 1987

www.culturamariania.com

JE PARTICIPE !