Vue d'ensemble Lc 1, 39-56

La Visitation, vue d'ensemble (Lc 1, 39-56)

La « Visitation » se situe juste après l’Annonciation à Nazareth. Marie a donné son Oui à Dieu, elle porte en elle Jésus, Fils de Dieu au sens fort, par la puissance de l’Esprit Saint. L’ange de l’Annonciation lui avait donné un signe : sa parente Elisabeth attend, elle aussi, un fils, et elle en est à son sixième mois.


C’est alors que Marie part « en hâte » vers Elisabeth qui habite près de Jérusalem.


Ce voyage est décrit comme le voyage de l’arche d’Alliance dans le livre de Samuel : l’arche d’Alliance et Marie sont présence de Dieu et source de bénédictions.


La rencontre des deux mamans est un événement qui va bien au-delà d’une joyeuse retrouvaille familiale. Un événement se produit, l’enfant tressaille, l’Esprit Saint agit.


Elisabeth parle d’une « voix forte » pour dire des paroles… fortes, une révélation lui est faite. Ces paroles fortes sont le commencement de la vénération de l'Eglise envers Marie : sa maternité et sa foi suscitent l'émerveillement.


Après cela, Marie entonne le Magnificat, elle témoignage de son expérience de Dieu, elle exulte de joie.


La Visitation est devenue une fête liturgique catholique.

La tradition souligne la présence de l'Esprit Saint dans cet épisode, l'humilité et la médiation de Marie.


Françoise Breynaert