Lc 2, 19.51 : Se souvenir de tout

Lc 2, 19.51 : se souvenir de tout

« Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur. »

(Luc 2,19)

« Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son cœur. »

(Luc 2,51)

Un des secrets pour découvrir la densité renfermée dans ces deux phrases est de les lire à la lumière de l’Ancien Testament, où le thème de la mémoire est capital.

Israël

Rien ne doit être omis de tout ce que le Seigneur a fait "depuis le jour où Dieu créa l’homme sur la terre" (Dt 32,7), jusqu’au jour présent. Le mémorial concerne donc "tous" les événements qui constituent l’alliance de Dieu avec son peuple: de la création à Abraham, d’Abraham au Sinaï, du Sinaï à l’exil à Babylone. Telles sont les "grandes choses" accomplies par le Seigneur pour la rédemption de son peuple.

Marie et l'Eglise

Conserver "tout" ce qui concerne Jésus est un engagement permanent de la foi chrétienne. Nous devrions toujours maintenir intègre la profession de foi dans sa totalité : le Christ est fils de Dieu et fils de l’homme ; Verbe divin fait chair dans le sein de Marie par l’opération du saint Esprit et rené du ventre du tombeau par ce même Esprit saint, crucifié et ressuscité, agneau immolé (Ap 5,6.12 ; 13,8) et Lion de la tribu de Juda ( Ap 5,5).

Le cycle liturgique de l’Eglise (et le rosaire) éduque a cette dimension catholique, c’est-à-dire complète et universelle du mystère du Christ.

En regardant le Christ dans l’entièreté de sa Personne humaine et divine, nous comprenons qui nous sommes, d’où nous venons et où nous sommes conduits.

______________________

A. SERRA (Marianum, Rome)

Cf. A. SERRA, Memoria e contemplazione (Lc 2,19.51b),

dans “Theotokos” VIII (2000), p. 821-859.

N.B. Cette revue est une revue interdisciplinaire de mariologie,

dirigée par Alberto Valentini, éditée par l’Association centro Mariano Monfortano,

via Romagna, 44 – 00187 Roma.