La coopération de Marie (Bartholomaios I°)

La coopération de Marie (Bartholomaios I°)

L'auteur de l'Akatiste, tout le long de l'hymne, manifeste son admiration infinie soit envers Dieu soit envers la Toute Mère de Dieu.

"Réjouis-toi, toi par qui fut absoute la transgression; réjouis-toi, toi par qui fut ouvert le paradis."

Avec des phrases comme celles-ci le salut n'est pas attribué à la Vierge Marie, mais on exalte sa coopération au salut, par la bienveillance de Dieu. On chante le fait que Dieu, qui veut que l'homme soit sauvé, ait recherché - et dans la personne de la Mère de Dieu il a trouvé - la collaboration inconditionnelle et immédiate de l'homme. Après la corruption de la souche humaine à cause du péché des ancêtres, Dieu s'incarne dans le nouvel homme, le Dieu-homme Jésus, celui qui est étranger à la corruption, et il appelle tous les hommes à s'incorporer à Jésus-Christ pour participer de l'incorruptibilité et de l'éternité de sa vie et à l'incorruptibilité de sa vérité. Et cette incarnation arrive par une femme. Vraiment grande et magnifique est l'œuvre de Dieu et la participation de la Toute que l'on chante avec l'Akathiste.


Sa sainteté Bartholomaios Ier, patriarche de Constantinople,

Interview avec Gianni VALENTE, in "30 Giorni", décembre 2004.

G. Gharib e E. Toniolo (ed) Testi mariani del secondo Millennio.

I Autori orientali, Città nuova Roma 2008, p. 959-960

JE PARTICIPE !