Où habites-tu âme humble ?

Où habites-tu âme humble ? (St Silouane † 1938)

Starets Silouane (†1938) écrit :

Le Seigneur m'a enseigné à tenir mon esprit en enfer et à ne pas désespérer, et c'est ainsi que mon âme apprend l'humilité.

Ce n'est pas encore l'humilité véritable, mais celle-ci ne peut être décrite. Lorsque l'âme s'approche du Seigneur, elle est dans la crainte ; mais lorsqu'elle voit le Seigneur, elle jouit ineffablement de la beauté de sa Gloire. L'amour de Dieu et la douceur du Saint-Esprit lui font complètement oublier la terre. Tel est le Paradis du Seigneur.

Tous les hommes demeureront dans l'amour, et grâce à leur humilité semblable à celle du Christ, tous seront heureux de voir les autres plus élevés : ils sont heureux d'être les plus petits. C'est ce que le Seigneur m'a révélé.

Où habites-tu âme humble ? Qui vit en toi ? Et à quoi puis-je te comparer ?

Tu resplendis, claire comme le soleil, mais en brûlant tu ne te consumes pas, et tu réchauffes tous les hommes par ton ardeur.

A toi appartient la terre des doux, selon la parole du Seigneur.

Tu es semblable à un jardin en fleurs au fond duquel se trouve une magnifique maison où le Seigneur aime demeurer.

C'est toi qu'aiment le ciel et la terre.

C'est toi qu'aiment les saints Apôtres, les Prophètes, les Saints et les Bienheureux.

C'est toi qu'aiment les Anges, les Séraphins et les Chérubins.

C'est toi qu'aime, dans ton humilité, la Toute-Pure Mère du Seigneur.

C'est toi qu'aime et en toi que se réjouit le Seigneur.


Archimandrite Sophrony, Starets Silouane, moine du mont Athos, Vie - Doctrine - Ecrits - Edition Présence, Belley, 1982, p.281. 286


Starets Silouane