L'adoration, un désir de Jésus vivant

L'adoration, un désir de Jésus vivant

Le peuple ne peut rester fidèle au Dieu Vivant, dans la Foi, dans l'Espérance, dans l'Amour, s'il n'adore pas.

Cela est toujours vrai pour nous aujourd'hui.

Or, l'aide de Dieu ne nous manque pas. Elle nous a été renouvelée et perfectionnée ; elle a atteint sa perfection avec la venue du Christ, le Fils de Dieu, sur la terre : "Dieu a envoyé son Fils unique, plein de grâce et de vérité..."(Prologue de st Jean).

Jésus, le Fils de Dieu, durant sa vie sur la terre, s'est écrié : "L'heure vient où il y aura des adorateurs du Père" (Jn 4, 23).

Jésus les désirait, ces adorateurs ; il les attendait ; il les préparait. Il ne faisait que renouveler le précepte donné par Dieu, son Père, au peuple élu : "Tu adoreras Dieu seul, et tu l'aimeras plus que tout"...

Mais en même temps, il nous apportait combien plus ! En nous faisant don de sa Vie, Jésus s'est donné lui-même à notre amour ; à notre adoration, dans l'Eucharistie.

Désormais, nous avons beaucoup plus que les tables de la Loi qui étaient des tables de pierre. Nous avons la Pierre Vivante : le Christ, Autel Vivant. C'est-à-dire que l'Evangile dépasse infiniment les tables de la Loi. Il ne les supprime pas. Et nous devons vivre dans l'obéissance aux dix commandements. Notre Saint Père, Jean Paul II, nous l'a rappelé lors de sa venue à Lourdes, le 15 août 1982... Mais il les transcende, les transfigure.

Jésus Vivant s'est donné à nous dans l'Eucharistie, pour être au milieu de nous jusqu'à la fin des temps...

C'est dire aussi que depuis la Révélation, depuis la venue de Jésus sur la terre, si nous n'adorons pas, nous passons à côté de l'essentiel. Dans l'Ancien Testament, nul ne pouvait voir Dieu. Nous, depuis le Jeudi Saint, nous avons l'Eucharistie, que nous pouvons voir.

Jésus Vivant s'est donné à nous dans l'Eucharistie, pour être au milieu de nous jusqu'à la fin des temps. Nous pouvons voir, de nos yeux de chair, le pain et le vin consacrés. Nous pouvons voir l'Hostie immaculée et le sang très précieux. C'est un signe concret qui nous est donné pour nous aider. Et c'est beaucoup plus qu'un signe bien sûr, puisque Jésus se donne lui-même à travers ce signe. Mais nous pouvons dire, lorsque nous regardons l'Hostie consacrée, que nous regardons Jésus Vivant, réellement présent ; et nous devons croire à ce que l'Eglise a toujours appelé : la Présence Réelle. Ces termes sont d'une profonde vérité.

Puisque Jésus est présent réellement dans l'Eucharistie, nous pouvons dire que nous le voyons. Nous le voyons à travers un signe certes, mais il est réellement exposé à notre regard.

L'Eglise emploie elle-même le terme de "Saint Sacrement exposé". Ce ne sont ni le pain, ni le vin qui sont exposés à nos regards. Mais bien le corps et le sang de Christ. Lorsque nous voyons l'Eucharistie, que nous prenons le temps de la regarder et de l'aimer, nous voyons Jésus dans la foi.

[...] Nous aussi nous devons pouvoir dire, comme saint Jean : "Ce que nous avons vu, entendu, touché, du Verbe de Vie, nous en témoignons !"


Extraits de :

Marie Benoîte Angot,

Le Christ, Eucharistie éternelle

Ed. Mediaspaul - p.106-107

JE PARTICIPE !