La crucifixion dans l’art roman

La crucifixion dans l’art roman

Exemple 1

art-roman.net/st-j-des-g/st-j-des-g5.jpg>La Crucifixion, église St Jacques des Guérets (XII° siècle, France) - Voir : cliquez.

De chaque côté du Christ en croix, la Vierge et St Jean.

En haut, le soleil (à gauche) et la lune (à droite), identifiables grâce à des inscriptions placées verticalement, se voilent la face. En effet, au moment de la mort de Jésus « A partir de la sixième heure, l'obscurité se fit sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure. » (Evangile selon St. Matthieu 27, 45)

Exemple 2

La Crucifixion, enluminure (style roman) d'un magnifique manuscrit du trésor de la cathédrale de Spire (Voir : cliquez), réalisé vers 1220 a Spire ou Trêves (Rhénanie-Palatinat Allemagne), conservé à la Badische Landesbibliothek de Karlsruhe sous la côte Codex Bruchsal 1.


Comme dans les icônes byzantines, le corps du Christ est souple et traversé de la lumière de la gloire divine, seule la face est voilée par l'ombre de la mort. La passion est glorieuse car c'est une victoire de l'amour. Dieu est amour.

En haut, entre deux séraphins, la main du Père, c'est un rappel de l'Ecriture :

« Car Dieu a tant aimé le monde
qu'il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas,
mais ait la vie éternelle. »
(Jean 3,16)

A droite du Christ se tient sa mère, elle tient un linge en signe de douleur. Jésus lui révèle sa nouvelle mission en lui désignant le disciple « Voici ton fils ». A gauche du Christ se tient saint Jean. Jésus lui révèle la maternité spirituelle de Marie « Voici ta mère » (Evangile selon saint Jean 19, 25-27)

Sous les bras de la croix, à droite du Christ, l'Eglise, couronnée de gloire car elle recueille le sang du Christ sauveur, en face, une figurine symbolise ceux qui n'accueillent pas le Rédempteur et se détournent du salut.

Sous la croix, la grotte du tombeau d'Adam : en sa passion, le Christ visite le séjour des morts pour les délivrer.


Troisième exemple

art-roman.net/lavaudieu/lavaudieu17x.jpg>La Crucifixion (monastère de Lavaudieu, Auvergne, XI° siècle) - Voir : cliquez.

Le peintre a représenté beaucoup de personnages : la mère de Jésus avec les saintes femmes, saint Jean, le soldat qui tend une éponge de vinaigre.

A l'arrière plan, les bâtiments sont représentés en perspective inversée à la manière des icônes byzantine parce que c'est Dieu qui se donne et vient à nous et non l'inverse.


Françoise Breynaert

JE PARTICIPE !