Plusieurs anti-papes récents

Plusieurs anti-papes récents

A la mort de Jean XXIII en 1962, Michel Collin prétend que la Vierge lui aurait confié les « clés de l'Eglise ». Le 3 juin 1963, il se proclame pape sous le nom de Clément XV et fonde « l'Eglise de Gloire » à Clémery (Meurthe-et- Moselle, voir l'article « Palmar de Troya »). En 1965, il est condamné à six mois de prison avec sursis pour escroquerie. (1)

En 1970, pendant un pèlerinage à Lourdes, Maurice Archieri, garagiste, proche des milieux traditionalistes, aurait été favorisé « des grâces de la vie mystique ». Il se fait ordonner prêtre et évêque par une église parallèle (l'Eglise catholique gallicane de Belgique), puis s'autoproclame pape : Pierre II Vicaire du Christ, à Le Perreux (France). Le 15 septembre 2009, il se permet de « réduire à l'état laïc » le pape actuel, qu'il dénomme avec mépris « de l'abbé apostat Joseph Ratzinger ». (2)

Entre décembre 1997 et février 1998, à Agen (France) des apparitions et messages apocalyptiques auraient été données à « Petit Dominique », à qui le Christ aurait prédit qu'il serait pape sous le nom de Pierre II. (3)

N.B. Ces dérives sont liées à des élucubrations avant la publication du troisième secret de Fatima. A partir du « etc » du deuxième secret dans le quatrième mémoire de sœur Lucie, certains auteurs ont conçu une méfiance envers le pape et le concile Vatican II. Ces soupçons ont été balayés quand le troisième secret a été publié.
Lire les secrets de Fatima.


(1) Cf. Patrick Sbalchiero, « Montluçon » dans : René Laurentin et Patrick Sbalchiero, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007, annexes
(2) Cf. Patrick Sbalchiero, « Le Perreux », dans Ibid.
(3) Cf. Patrick Sbalchiero, « Agen », dans Idid.


Synthèse F. Breynaert

JE PARTICIPE !