Les passions humaines en Marie

Les passions humaines en Marie

Tout comme Jésus, Marie a des passions, toute cette force des sentiments que nous connaissons dans notre propre cœur :

amour et haine,

tristesse et joie,

crainte et espoir.

Mais nous savons aussi par expérience combien l'homme est divisé en lui-même, cassé, à l'image de certaines figures de Picasso. Par le moyen du Yoga ou du zen, certains recherchent à structurer la personnalité. L'unité et l'harmonie de tout l'être sont, en Marie, le fruit de l'Amour de Dieu :

« Elle n'a jamais eu d'amour que pour son Dieu et pour les choses que Dieu aime.

Elle n'a jamais eu de haine que pour les choses qui sont l'objet de la haine de Dieu.

Elle ne s'est réjouie que de ce qui plaisait à la divine Majesté.

Rien n'était capable de lui donner aucune tristesse que ce qui a pu contrister son Fils bien-aimé.

Elle n'a eu d'autre crainte que la crainte filiale qu'elle pouvait avoir de penser, de dire ou de faire quelque chose qui ne fut pas agréable à Dieu.

Elle n'a point d'autre désir, sinon d'accomplir en tout et partout sa très adorable volonté. Toute son espérance était en Dieu seul. »

(O.C. VIII, p. 148)


Abréviation OC = JEAN EUDES (saint), Œuvres complètes, 12 volumes, Vannes 1905-1911

Extraits de : Robert de PAS (eudiste), Marie, icône de Jésus, Abbeville, 1980

Saint Jean Eudes († 19 août 1680)

JE PARTICIPE !