Marie, avocate (St Irénée)

Marie, avocate (St Irénée)

Saint Irénée (†202 environ) utilise des expressions fortes:

« Car il fallait qu’Adam fut récapitulé dans le Christ, afin que ce qui était mortel fut englouti par l’immortalité, et il fallait qu’Ève le fut aussi en Marie, afin qu’une Vierge, en se faisant l’avocate d’une vierge, détruisit la désobéissance d’une vierge par l’obéissance d’une Vierge. »

IRENEE DE LYON, Démonstration de la Prédication apostolique § 33

Quand à l’Annonciation Marie parle avec l’ange Gabriel et se montre obéissante, elle défend le genre humain, solidaire, elle est «avocate» d’Eve.

(cf. IRENEE DE LYON, Contres les hérésies III,19,1)

Après les titres contenus dans les évangiles - Vierge (Lc 1, 34), Bienheureuse (Lc 1, 45), mère du Seigneur (Lc 1, 43), mère du disciple (Jn 19, 27) - le titre de Marie "avocate" est donc l'un des plus anciens titres donnés à Marie.


Françoise Breynaert

Lire plus sur saint Irénée