Quand Tertullien se trompe…

Quand Tertullien se trompe…

Certaines conclusions de Tertullien seront jugées erronées par l'Eglise :

Les gnostiques soutenaient l'enfantement virginal de Marie pour nier la réalité de la chair du Christ (ce fût presque un accouchement inconsistant). S'opposant à eux, Tertullien est au contraire convaincu que Marie est « vierge de l'homme, elle n'est pas vierge dans l'enfantement » [1]

Tertullien a une conception fonctionnelle de la participation de Marie au plan salvateur de Dieu, qui ne dure que le temps de son office maternel, une fois ceci achevé, elle retourne dans les rangs.

Tertullien interprète comme fils charnels de Marie ceux qui dans les écrits du Nouveau Testament sont appelés les "frères de Jésus."

Pour Tertullien, alors que Ève avait cru au serpent, Marie a cru à l'ange Gabriel[2] ; cependant, elle ne fut pas un bon disciple "Même sa Mère elle n'est pas considérée comme son disciple"[3] !



[1] Tertullien, De Carne Christi 23, 2-3: CCL 2, 914-915

[2] Tertullien, De carne Christi 17, 5: CCL 2, 905

[3] Tertullien, De carne Christi 7: CCL 2,886-889


A. Gila

JE PARTICIPE !