Porto Seguro : Notre Dame du bon secours

Porto Seguro : Notre Dame du bon secours

La Vierge Marie est vénérée en ce lieu depuis le XVI° siècle.

Une source d’eau jaillit à l’intérieur du sanctuaire ;

les malades viennent y boire et se laver dans l’espérance de guérir. (1)

La source d’eau rappelle l’Evangile : lorsque Jésus est mort,

« L'un des soldats, de sa lance, lui perça le côté
et il sortit aussitôt du sang et de l'eau. »

(Jn 19, 34).

L’Evangile rappelle aussi la présence de la Vierge Marie à cet instant. Cette eau n’a pas seulement une signification physique (la lymphe) : étant donné que Jésus n’a cessé dire que sa personne était le nouveau temple, cette eau signifie aussi l’accomplissement de la prophétie d’Ezéchiel :

« Et voici que de l'eau sortait de dessous le seuil du Temple, vers l'orient […]
Au bord du torrent, sur chacune de ses rives,
croîtront toutes sortes d'arbres fruitiers
dont le feuillage ne se flétrira pas
et dont les fruits ne cesseront pas:
ils produiront chaque mois des fruits nouveaux,
car cette eau vient du sanctuaire.
Les fruits seront une nourriture et les feuilles un remède. »

(Ezéchiel 47, 1-12)

________

Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 898

JE PARTICIPE !