Zo-sé, où la Chine est confiée à Marie

Le sanctuaire de Marie Auxiliatrice des Chrétiens de Zo-sé est d'importance nationale, il est situé au cœur de la Chine catholique. Il s'élève sur une colline à quelques kilomètres de Shanghaï.

Origine : en 1844, un missionnaire, remarquant un temple de Bouddha en ruine, pensa y mettre un sanctuaire en l’honneur de Marie. Son rêve se réalise en 1867, et bientôt les chrétiens y vinrent en pèlerinage.

Lieu de la consécration de la Chine. C’est dans ce sanctuaire, en 1924, que le Délégué Apostolique en Chine, tous les évêques avec de nombreux prêtres vinrent consacrer publiquement la Chine à la Vierge.

Basilique mineure. Le sanctuaire actuel, inauguré en 1935, a été déclaré en 1942 basilique mineure par Pie XII.

Après la victoire militaire de Mao-tse-tung, le sanctuaire fut profané et il resta fermé pendant vingt ans. Mais le courage de plus de trente mille pèlerins a débloqué la situation.

En 1978, entre le 15 et le 17 mars, les pèlerins pénétrèrent à l’intérieur du sanctuaire (en ruine) et y placèrent une petite statue de la Vierge. Les autorités ne purent pas intervenir, parce que l'action s'était déroulée dans le calme. Ainsi rouvert au culte, le sanctuaire fut confié aux prêtres de l'Église nationale, alors séparée de Rome et qui, en 1990, firent amener de Turin une statue de Marie Auxiliatrice.


Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 395-418