Le 25 mars, fête nationale chômée au Liban

Le 25 mars, fête nationale chômée au Liban

Depuis l'an 2000, il existe un mouvement populaire de consécration du Liban et de ses villes et villages, sous la forme d'une neuvaine où les chrétiens font un relais de jeûne et de prière, rosaire, adoration, et une prière de consécration reprise d'un saint ou de l'une des prières du pape.

L'un des fruits les plus visibles est sans doute le fait qu'en 2010, le 25 mars, jour de l'Annonciation, soit devenu un jour de fête nationale chômée au Liban*.

L'idée avait été portée pendant quatre ans par un chrétien, Naji Khoury, et un musulman, cheikh Mohammad Nokkari*.

A Beyrouth, là même où jadis passait la ligne d'un terrible conflit, une place est désormais dédiée à la Vierge Marie, pour qu'elle puisse y rassembler ses fils*.


*Cf. croix.com/L-Annonciation-rassemble-desormais-chretiens-et-musulmans-li/article/2419751/4078>http://www.la-croix.com/

F. Breynaert

JE PARTICIPE !