Malacca

Malacca

Malacca est la ville où commença l’évangélisation de la Malaisie.

C’était en 1511…

Les premiers missionnaires ont construit dans cette ville «Notre Dame du Mont», sur la colline de la ville et «Notre Dame de l’Assomption». Les indigènes ont alors adopté la pratique du rosaire, traduite dans leur langue. La catéchèse avait lieu dans les églises, et se concluait par la prière du « Salve Regina »et une profonde inclination devant la statue de Marie avec la douce invocation « Marie ». Marie pénétrait l’âme des Malaisiens, et elle les conduisait à Jésus.

Attilio GALLI, Madre della Chiesa dei Cinque continenti,

Ed. Segno, Udine, 1997, p. 501-503

Marie et les missionnaires

Malaca fut le point de départ de l’évangélisation de la Malaise. Et en 1998, le synode des évêques d’Asie a évoqué le rôle de Marie et des missionnaires :

"Des centaines de congrégations locales ont été inspirées et soutenues par l'exemple de Marie, de son service, son amour et sa charité. Le Concile dit avec raison: «La Vierge fut dans sa vie un modèle de cet amour maternel dont doivent être animés tous ceux qui, associés à la mission apostolique de l'Église, coopèrent à la régénération des hommes». (Vatican II, LG 65) Ceci est quelque chose de caractéristique de l'évangélisation catholique.

L'Église en Asie, par conséquent, se tourne vers Marie pour lui demander son intercession, son exemple, sa conduite et sa force afin de continuer sa mission comme le dit le Concile: «Aussi, l'Église, en son travail apostolique également, regarde-t-elle avec raison vers celle qui engendra le Christ conçu donc de l'Esprit Saint et né de la Vierge, afin qu'il naisse et grandisse également dans le cœur des fidèles par le moyen de l'Église». (Vatican II LG 65)

Extrait du « Synode des évêques, Assemblée spéciale pour l’Asie, 1998 :
« Jésus-Christ, le sauveur, et sa mission d’amour et de service en Asie », § 37

http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_doc_20021998_asia-instrlabor_fr.html

JE PARTICIPE !