Epinac (71) : Notre-Dame d’Adoration

Au lieu dit « Le Val saint Benoît », les moniales de Bethléem et de l’Assomption ont repris en 1982 un monastère fondé en 1232 et abandonné au XVII° siècle.

Chaque moniale n'a d'autre désir que de se tenir toute sa vie avec la Vierge glorifiée en la présence de la Trinité. Il y a deux rythmes de vie possible pour les moniales.

Comme dans tous les monastères de Bethléem et de l'Assomption, il y a des cellules disponibles pour ceux qui veulent y vivre une brève période, dans la solitude et le silence.

Les hôtes peuvent se tenir en présence de Dieu, dans l'adoration, la méditation de l'écriture ; ils prennent leur repas en solitude, ils peuvent marcher autour du monastère.

_________________________________________ 

Source : L’Europe spirituelle, édition les clés de l’Europe, Marseille 1993, p. 262