L’affliction ne dure pas toujours

L’affliction ne dure pas toujours

Notre chemin de fils est éprouvant. L'affliction est, à des degrés divers, la condition la plus largement partagée entre tous les hommes et les « blessés de la vie » en sont des visages douloureux et touchants.

L'Eglise a quelque chose a proposer aux affligés que nous pouvons être, chacun, à certains moments de notre vie, quelque chose qui s'appelle « espérance » : ainsi ne sommes-nous pas définitivement des affligés ais des personnes qui vivent des épreuves, parfois très difficiles.

L'affliction ne dure pas toujours.

De même que le désert reverdit aux premières gouttes de pluie, de même la joie peut réapparaître au sein même de nos détresses, comme un rayon de soleil perçant des nuées d'orage.

A tous, Verdelais s'offre comme un lieu « consolant ».


Robert Witwicki (texte), Xavier Guenez (photos), Verdelais, sanctuaire de Marie consolatrice, Edtions de L'onctiale, Paris 2012, p. 59