Histoire mariale de la Pologne

Histoire mariale de la Pologne

Le début du christianisme polonais

La région de Cracovie a été évangélisée au IX° siècle dans le rite slave, par S. Méthode. A cette période commence aussi une dynastie nationale. Depuis ce commencement, la Pologne est toujours restée catholique.

Avec le christianisme, la Vierge Marie est entrée dans la vie familiale et sociale. Le paysan faisait bénir sa semence le 8 septembre (Nativité de Marie) et le bâtisseur faisait noircir les différentes poutres sur la flamme de la chandelle du 2 février (Présentation de Jésus au Temple).

La première poésie de la littérature polonaise est une poésie mariale « Begurodzica (Madre di Dio) » et commence ainsi : « Mère de Dieu, Vierge, glorifiée par le Seigneur, Marie, fais-nous grâce, Kyrie eleison. »

La première église, à Gniezno, fut dédiée à l’Assomption de Marie, gage de notre propre résurrection. De nombreuses églises sont dédiées à l’Assomption. Le regard des Polonais sur ce mystère réconfortant leur a donné le courage de défier la mort dans bien des situations.

Cz?stochowa dans l'histoire polonaise

A la fin du XIV° siècle a été construit le monastère de Jasna Gora, près de Cz?stochowa. Au XVII° siècle, la Pologne a tenté une expansion à l’Est. Il s’en est suivi un « déluge », c’est-à-dire une contre-offensive très grave venant à la fois de l’armée russe et de l’armée suédoise.

C’est alors qu’en 1655, la « Vierge apparaît » aux religieux du monastère de Cz?stochowa qui réussissent à repousser une attaque des Suédois.

Entre faute et conversion : la consécration mariale du Prince Casimir

Le 1° avril 1656, le prince Casimir reconnaît dans ce « déluge » le châtiment des injustices commises contre les paysans réduits en esclavage, il consacre le pays à a Vierge Marie, il choisit Notre-Dame de Czestochowa comme Reine et Patronne de la Pologne en promettant de se dépenser pour réparer ces injustices.

La Vierge Marie à Gietrzwarld

Au XIX° siècle, quand la Pologne n’était plus un royaume, la Vierge Marie se manifeste à Gietrzwarld et maintient la culture polonaise

Le XVIII° siècle fut marqué par des ingérences étrangères, et finalement, à la fin du XVIII° siècle, la Pologne fut divisée entre la Russie, la Prusse et l’Autriche. Cette situation dura jusqu’à 1918. L’histoire semblait contredire l’idée que la Pologne était le royaume de Marie : la Pologne n’existait plus comme royaume. A l’époque de Bismark, il était interdit de parler polonais (dans la zone de l’ex-Pologne conquise par la Prusse).

Or, en 1877, à Gietrzwarld, la Vierge apparut à deux fillettes, en leur parlant polonais. Elle se présenta sous le titre de l’Immaculée conception, recommanda de se convertir et de ne pas boire d’alcool. Le phénomène eut un tel écho qu’il fut impossible de supprimer la culture polonaise.

En 1918, la Pologne est devenue une nation indépendante et l’épiscopat demanda au Saint Siège l’institution de la fête de la Bienheureuse Reine de la Pologne (3 mai), comme signe de reconnaissance pour la liberté retrouvée.

Comment Cz?stochowa est une lumière au XX° siècle

La Pologne fut envahie par l’Allemagne Nazie. L’impitoyable gouverneur allemand Krank nota dans son journal : «A une époque où la Pologne fut complètement submergée par les ténèbres, une lumière est restée toujours allumée : le sanctuaire de Cz?stochowa et l’Eglise

Au sortir de la guerre, la Pologne retrouva son indépendance, mais avec un gouvernement communiste imposé par Moscou. C’est alors que le cardinal Stephane Wyszynski défendit son peuple des leurres du gouvernement communiste. A l’occasion du millénaire de l’évangélisation de la Pologne, il organisa le « pèlerinage » de maison en maison d’une copie de l’image de Cz?stochowa (puis, lorsque cela fut interdit, le pèlerinage du cadre vide ! évoquant toujours la présence mariale...).

Cette démarche eut un impact populaire très fort et fut le ferment de la résistance.

Le premier pape polonais

En 1978, Karol Wojtyla, archevêque de Cracovie, est élu pape. Son blason porte la devise « Totus tuus », (Je suis tout à toi, sous-entendu, ô Marie). Le 3 mai 1979, il revient dans sa patrie, à Cz?stochowa. Rome et la Pologne sont liées d’un nouveau lien d’amour.

Sanctuaires importants

- Jasna Góra ou Czestochowa et son icône.

- Kalwaria Paclawska et l'union de Jésus et Marie.

- Niepokalanów et l’œuvre de saint Maximilien Kolbe.

- Lichen, Gietrzwald, qui furent si important pour la nation polonaise…


Source : http://www3.chiesacattolica.it/santuari/sm-europa/pl-polonia/eu-pl-polonia0.htm

JE PARTICIPE !