La consécration à Jésus par Marie


La consécration à Dieu par Marie est un acte libre qui nous engage. Il existe différentes formes de consécration : elle peut être personnelle ou collective, et elle peut être également votive, c’est-à-dire prendre valeur de prière d’intercession, puisque l’on ne peut s’engager pour les autres. 

***

La consécration à Jésus par Marie

La consécration est un don total et sans retour à Dieu. Se consacrer à Marie signifie se donner entièrement à Elle, qui nous reçoit comme siens et prend soin de nous, pour nous faire ressembler à Jésus.

Le rôle de la Vierge Marie dans le salut

« C’est par la très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c’est aussi par Elle qu’il doit régner dans le monde »

écrivait saint Louis-Marie Grignion de Montfort [1]. Cette intuition profonde du rôle de la Vierge Marie dans le salut nous conduit spontanément à la démarche de consécration à Celle qui est notre Mère.

La Maternité universelle de Marie

Chez les Pères de l’Église, la Maternité spirituelle de la Vierge Marie commence dès l’Incarnation, Marie ne pouvant porter et enfanter ‘la tête’ (Jésus) sans porter et enfanter le corps (l’Église). Au XXès. on a été plus sensible à l’évangile de la Vierge Marie au pied de la croix, lorsque Jésus la donne pour mère à st Jean et que st Jean, le disciple bien-aimé, prend Marie chez lui (Jn,19,27). C’est ainsi que nous pouvons donc tous  ‘prendre Marie chez nous’, comme l’écrivait le père Victor Sion.[2]

Une tradition ancienne

Des prières de consécration ont été composées dès le temps des Pères de l'Église, par exemple, avec saint Idelfonse de Tolède, saint Jean Damascène...

L'école française, en retrouvant les pères de l'Église, a aussi retrouvé plus tard cette spiritualité.  Actuellement l’œuvre Le Secret de Marie et la prière de consécration de saint Louis-Marie Grignion de Montfort sont unanimement reconnus et très célèbres.

Une démarche confirmée par les apparitions

En 1917, lors des apparitions de Fatima, la Vierge Marie  a demandé la dévotion à son Cœur Immaculé et la consécration de la Russie. Sœur Lucie utilise pour le dire des formulations variées : il s'agit d'une prière au Christ et à Marie. Le pape Jean Paul II a consacré le monde le 25 mars 1984.

Différentes formes de consécration

Il existe différentes formes de consécration : elle peut être personnelle ou collective, et elle peut être votive, c’est-à-dire ayant valeur d’intercession. On peut aussi consacrer tel aspect de sa vie : sa famille son travail, ses biens, etc. ; on peut également consacrer sa paroisse, sa ville, son pays…

Entrons plus avant dans cette démarche de consécration mariale..


***

Pour en savoir plus

Sur le Traité de la vraie dévotion à la sainte Vierge, en ligne 

Sur la demande de la Vierge Marie de consacrer la Russie à son Cœur Immaculé

Sur la Maternité spirituelle de Marie chez les Pères de l'Église, dans l'Encyclopédie mariale

 

 

***

Organisation de la section

L’étude commence par une présentation de la position de Jean-Paul II sur la Maternité spirituelle de Marie. Cette maternité commence lorsque le disciple accueille Marie comme mère. Notre consécration s’inscrit dans la dynamique de la consécration du Christ et se fonde sur le fait qe les deux cœurs de Marie et de Jésus sont unis. Cette question du don libre de soi est la clé de voûte de la vie spirituelle : les deux exemples de saint L.M. Grignion de Montfort et de sainte Thérèse de Lisieux  illustrent ce thème. Mgr Jean Ntagwarara, évêque de Bubanza (Burundi), ancien père au Foyer de Bujumbura développe cette idée de consécration à Jésus par Marie: cette consécration  engage notre responsabilité ,  ne divise pas les Chrétiens et s’inscrit dans la tradition, et le pape Paul VI dans son Exhortation apostolique Signum Magnum(1967) invite tous les fidèles à cette démarche; l’ouvrage de M. Gendrot, SMM, sur l’enseignement marial de Jean-Paul II rassemble des éléments issus du Concile Vatican II et de la spiritualité montfortaine, et la prière du pape François à Fatima offre une nouvelle version de la consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie. Le Père André Merville, curé doyen de Douai, établit un lien direct entre la prière du ‘Je vous salue Marie’ et la consécration. La fin de l’étude se centre sur les différentes formes de consécration mariale  et propose différents textes de consécration mariale. Il est possible de vivre ensemble une consécration personnelle, et même de consacrer son pays. La section se termine par une présentation approfondie de la consécration mariale selon l’école française de spiritualité.

 

 

 

 

 

Françoise Breynaert et équipe de MDN.

JE PARTICIPE !