Circoncision, Epiphanie, Noces de Cana

Circoncision, Epiphanie, Noces de Cana

La circoncision de Jésus : 14 janvier environ (ou le 6 janvier en France)

L’Egypte ancienne a reçu de nombreuses communautés composées de chrétiens d’origine juive et qui conservaient leurs traditions juives. Le fait de célébrer une fête pour la circoncision de Jésus est une manière d’en souligner l’importance. Jésus est né dans une famille juive, il a assumé son appartenance à ce peuple, à sa généalogie et à sa loi. Il est le messie qu’attendait le peuple juif, accomplissant les promesses, il les a ouvertes à une dimension universelle.

L’Epiphanie, fête du baptême du Seigneur dans le Jourdain

La fête copte est précédée d’une messe nocturne durant laquelle on sanctifie l’eau. Le jour de la fête, on visite le cimetière et le deuxième jour, on commémore l’archange Michel qui est censé plonger une aile dans les enfers pour en racheter quelques damnés.

Les noces de Cana : 21 janvier environ

L’évangile de Cana est pour les Coptes l’occasion de penser à l’intercession puissante et à la médiation maternelle de Marie.

Voici par exemple ce manuscrit, écrit par un auteur anonyme.

« A Cana de Galilée, après avoir interpellé ton Fils et après avoir connu Sa volonté, tu as donné aux serviteurs cet ordre : ‘Faites tout ce qu’il vous dira’ [Jn 2, 5]. Alors ils remplirent rapidement d’eau les jarres. Et ton Fils changea l’eau en vin véritable et bon, en utilisant sa puissance divine, sous l’influence de ta parole. Qu’est-ce que ce sera maintenant que tu es assise à sa droite au plus haut des cieux, si tu intercèdes auprès de lui pour une âme lâche et misérable, presque inexistante ? Oh, tu pourras sauver : toi qui as sauvé du supplice éternel notre père Adam et notre mère Eve. » [1]

________

[1] Manuscrit arabe 278, f 26v-27r. Archives du musée copte du vieux Caire. Donné en italien dans : Gabriele Giamberardini, Il culto mariano in Egitto, Jerusalem 1974, vol 3, p.159

N.B. Le calendrier copte

JE PARTICIPE !