L'Assomption (16 misrî ; 22 aout)

L'Assomption (16 misrî : 22 août)

La liturgie copte de l'Assomption reprend les concepts de la liturgie de la dormition. L'Assomption consiste en une apparition de la Vierge Marie aux disciples, 206 jours après sa sépulture, et alors que la sépulture avait été retrouvée vide.

Alors qu'elle va prier au Saint Sépulcre, la Vierge Marie est avertie par Jésus qu'elle quitterait cette vie terrestre. Les vierges de Jérusalem sont présentes pour sa mort et les apôtres arrivent sur les nuées.

Les funérailles ont lieu à Gethsémani, mais Thomas n'est pas là.

Pendant la procession vers le tombeau de Marie, quelques juifs veulent s'opposer et l'un d'eux eut les mains coupées (car Marie est comme l'arche d'Alliance !). Mais la prière des disciples obtient sa conversion et sa guérison.

Après les funérailles, le Seigneur "cacha" le corps de sa Mère. Lorsque saint Thomas arrive, on ouvre le tombeau, qui est vide.

Le Seigneur promet à ses disciples de leur montrer corporellement sa mère Marie. Les apôtres demeurent dans l’attente de voir la réalisation de cette promesse, ce qui advient le 16 du mois de misrî.

Il est beau de voir que pour les Coptes, l'Assomption est ainsi liée à la possibilité de Marie de se montrer dans des apparitions. Les théologiens occidentaux le comprennent aussi de cette façon. Mais les Coptes sont très étonnés que le dogme de l'Assomption ait été proclamé en 1950 alors que chez eux cette doctrine est immémoriale.


Cf. Gabriele GIAMBERARDINI, Il culto mariano in Egitto, Jerusalem 1974, vol 3, p. 54-58

F. Breynaert

JE PARTICIPE !