Avant de s'affoler et de demander un exorcisme...

Avant de s'affoler et de demander un exorcisme...

Sachons reconnaître ce qui vient du Tentateur :

- Il plonge dans une brutale confusion qui engendre de l'exaspération, du découragement.

- Il inspire un blasphème qui affole la personne en prière, pour l'inciter à ne plus prier.

- Il divise ceux qui par vocation sont appelés à la vie commune : familles, paroisses, groupes chrétiens etc... Il dramatise.

Comment se garder du Mauvais ?

Prier régulièrement. Jésus sait bien que nous sommes dans un combat spirituel contre les forces du mal et contre Satan. Lorsqu'il nous a appris à prier, il nous a donné la prière du "Notre Père", qui s'achève par ces mots "Délivre-nous du mal".

S'ouvrir régulièrement à un accompagnateur spirituel. Il ne s'agit pas de créer une dépendance envers un père spirituel, il s'agit de faire la vérité, humblement. Nos tentations ont toujours un caractère humiliant. Et Satan fuit devant un acte d'humilité.

Avoir une hygiène mentale (une écologie !). On a les pensées que l'on cultive. A les entretenir, elles enfantent des actes.

Parfois en fuyant les lieux, les personnes, les ambiances, les situations qui, nous le sentons bien, nous peuvent nous perdre.

L'Eglise nous offre les sacramentaux. Dans son réalisme, Les sacramentaux, les bénédictions...

Lire et relire Ephésiens 6, 10-20.


Conseils tirés de : Père Michon, Retraite fondamentale, éditions Foyer de Charité, p. 153-158

Léon XIII a composé un "petit exorcisme" que peuvent réciter les laïcs (le lire...)


Synthèse F. Breynaert

JE PARTICIPE !