L'Incarnation est affirmée explicitement chez Jean et Paul

L’enseignement sur la préexistence du Christ et son Incarnation est absent de Matthieu, Marc et Luc, et omniprésent chez Jean et Paul. La divinité du Christ, qui est positivement affirmée chez Jean et Paul, affleure partout mais n’est qu’implicitement sous-entendue par les Synoptiques :

Chez Saint Jean :

Divinité ou Incarnation explicite :

  • Jn 1,1 : Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu.
  • Jn 1,2 : Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut.
  • Jn 1,9 : Le Verbe était la lumière véritable, qui éclaire tout homme ; il venait dans le monde. Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l'a pas reconnu. Il est venu chez lui, et les siens ne l'ont pas accueilli.
  • Jn 1,13 : lui qui ne fut engendré ni du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu.
  • Jn 1,14 : Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu'il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.
  • Jn 1,18 : Nul n'a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est tourné vers le sein du Père, lui, l'a fait connaître.
  • Jn 1,30 : C'est de lui que j'ai dit: Derrière moi vient un homme qui est passé devant moi parce qu'avant moi il était.
  • Jn 3,13 : Nul n'est monté au ciel, hormis celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme.
  • Jn 3,31 : Celui qui vient d'en haut est au-dessus de tous; celui qui est de la terre est terrestre et parle en terrestre. Celui qui vient du ciel témoigne de ce qu'il a vu et entendu, et son témoignage, nul ne l'accueille.
  • Jn 5,18 : Aussi les Juifs n'en cherchaient que davantage à le tuer, puisque, non content de violer le sabbat, il appelait encore Dieu son propre Père, se faisant égal à Dieu.
  • Jn 6,45 : Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés par Dieu. Quiconque s'est mis à l'écoute du Père et à son école vient à moi. Non que personne ait vu le Père, sinon celui qui vient d'auprès de Dieu : celui-là a vu le Père.
  • Jn 6,51 : Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais.
  • Jn 6,61 : Jésus leur dit: "Cela vous scandalise? Et quand vous verrez le Fils de l'homme monter là où il était auparavant ? ...
  • Jn 7,29 : Moi, je le connais, parce que je viens d'auprès de lui et c'est lui qui m'a envoyé."
  • Jn 8,14 : Mon témoignage est valable, parce que je sais d'où je suis venu et où je vais;
  • Jn 8,23 : "Vous, vous êtes d'en bas; moi, je suis d'en haut. Vous, vous êtes de ce monde; moi, je ne suis pas de ce monde. Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés. Car si vous ne croyez pas que Je Suis, vous mourrez dans vos péchés."
  • Jn 8,28 : Jésus leur dit donc : "Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous saurez que Je Suis et que je ne fais rien de moi-même, mais je dis ce que le Père m'a enseigné.
  • Jn 8,38 : Je dis ce que j'ai vu chez mon Père.
  • Jn 8,56 : Abraham, votre père, exulta à la pensée qu'il verrait mon Jour. Il l'a vu et fut dans la joie." Les Juifs lui dirent alors: "Tu n'as pas 50 ans, et tu as vu Abraham!" Jésus leur dit : "En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham existât, Je Suis." Ils ramassèrent alors des pierres pour les lui jeter; mais Jésus se déroba et sortit du Temple.
  • Jn 13,13 : Vous m'appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car vraiment je le suis.
  • Jn 13,19 : Je vous le dis, dès à présent, avant que la chose n'arrive, pour qu'une fois celle-ci arrivée, vous croyiez que Je Suis.
  • Jn 14,9 : Jésus lui dit: "Voilà si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe? Qui m'a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire: Montre-nous le Père!? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même : mais le Père demeurant en moi fait ses œuvres. Croyez-m'en ! je suis dans le Père et le Père est en moi.
  • Jn 16,9 : Tout ce qu'a le Père est à moi.
  • Jn 17,5 : Et maintenant, Père, glorifie-moi auprès de toi de la gloire que j'avais auprès de toi, avant que fût le monde.
  • Jn 17,21 : Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu'eux aussi soient en nous, afin que le monde croie que tu m'as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, pour qu'ils soient un comme nous sommes un : moi en eux et toi en moi, afin qu'ils soient parfaits dans l'unité, et que le monde reconnaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé. Père, ceux que tu m'as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, afin qu'ils contemplent ma gloire, que tu m'as donnée parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t'a pas connu, mais moi je t'ai connu et ceux-ci ont reconnu que tu m'as envoyé.
  • Jn 18,4 : Ils lui répondirent : Jésus le Nazoréen, il leur dit : Moi Je Suis. Or Judas, qui le livrait, se tenait là, lui aussi, avec eux. Quand Jésus leur eu dit : Moi Je Suis. Ils reculèrent et tombèrent à terre.
  • Jn 20,17 : "Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur: je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu."
  • Jn 20,21 : Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie."
  • Jn 20,28 : "Porte ton doigt ici: voici mes mains; avance ta main et mets-la dans mon côté, et ne deviens pas incrédule, mais croyant." Thomas lui répondit: "Mon Seigneur et mon Dieu!"

Divinité ou Incarnation suggérée :

  • Jn 2,11 : Tel fut le premier des signes de Jésus, il l'accomplit à Cana de Galilée et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui.
  • Jn 2,19 : "Détruisez ce temple et en 3 jours je le relèverai"
  • Jn 3,16 : Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
  • Jn 3,18 : Qui croit en lui n'est pas jugé; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu.
  • Jn 3,35 : Le Père aime le Fils et a tout remis dans sa main. Qui croit au Fils a la vie éternelle. Qui refuse de croire au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui."
  • Jn 4,42 : "C’est vraiment lui le Sauveur du monde"
  • Jn 6,44 : "et moi je le ressusciterai au dernier jour" 
  • Jn 8,12 : « Je suis la Lumière du monde » (et Jn 9,5)
  • Jn 9,35 : "Crois-tu au Fils de l'homme?" Il répondit: "Et qui est-il, Seigneur, que je croie en lui?" Jésus lui dit: "Tu le vois; celui qui te parle, c'est lui." Alors il déclara: "Je crois, Seigneur", et il se prosterna devant lui.
  • Jn 10,9 : Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé
  • Jn 10,11 : Je suis le bon pasteur.
  • Jn 10,36 : A celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde vous dites : Tu blasphèmes, parce que j'ai dit : Je suis Fils de Dieu !
  • Jn 11,25 : Je suis la Résurrection et la vie
  • Jn 11,33 : Les Juifs lui répondirent: "Ce n'est pas pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème et parce que toi, n'étant qu'un homme, tu te fais Dieu."
  • Jn 14,6 : Jésus lui dit: "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi.
  • Jn 18,4 : Alors Jésus, sachant tout ce qui allait lui advenir, sortit et leur dit: "Qui cherchez-vous?"
  • Jn 19,7 : Les Juifs lui répliquèrent: "Nous avons une Loi et d'après cette Loi il doit mourir, parce qu'il s'est fait Fils de Dieu."
  • Jn 21,7 : Le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : "c’est le Seigneur !"

En sens apparemment contraire :

 

  • Jn 14,28 : Vous avez entendu que je vous ai dit: Je m'en vais et je reviendrai vers vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, parce que le Père est plus grand que moi.

Conclusion :

« Pour Saint Jean, Jésus est le Verbe fait chair, venant donner la vie aux hommes. Le mystère de l’Incarnation commande toute sa pensée » (Introduction à l’Evangile de Saint Jean – Bible de Jérusalem).

 

Autres Jean explicites

  • 1 Jn 1 : Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché du Verbe de vie - car la Vie s'est manifestée - : nous l'avons vue, nous en rendons témoignage et nous vous annonçons cette Vie éternelle, qui était tournée vers le Père et qui nous est apparue.
  • 1 Jn 2,22 : Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l'Antichrist ! Il nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils ne possède pas non plus le Père. Qui confesse le Fils possède aussi le Père.
  • 1 Jn 4,2 : A ceci reconnaissez l'Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu dans la chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu ; c'est là l'esprit de l'Antichrist.
  • 1 Jn 5,18 : Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche pas ; l'Engendré de Dieu le garde et le Mauvais n'a pas prise sur lui.
  • 1 Jn 5,20 : Nous savons que le Fils de Dieu est venu et qu'il nous a donné l'intelligence afin que nous connaissions le Véritable. Nous sommes dans le Véritable, dans son Fils Jésus Christ. Celui-ci est le Dieu véritable et la Vie éternelle.
  • Ap 3,7 : Ainsi parle le Saint, le Vrai, celui qui détient la clé de David 

Chez Saint Paul (après 51 donc après les 3 Evangiles synoptiques)

  • Rm 1,4 cf. Ac 13,33 : "Selon l'Esprit qui sanctifie, par sa Résurrection d'entre les morts, il a été établi comme Fils de Dieu dans sa puissance"
  • Rm 8,3 : Dieu, en envoyant son propre Fils avec une chair semblable à celle du péché et en vue du péché, a condamné le péché dans la chair.
  • Rm 9,5 : Le Christ est au dessus de tout, Dieu béni éternellement.
  • 1 Co 8,6 : Pour nous en tout cas, il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout existe et par qui nous sommes.
  • 2 Co 4,5 : l'Evangile de la gloire du Christ, qui est l'image de Dieu.
  • 2 Co 8,9 : Vous connaissez, (ndlr : déjà bien) en effet, la libéralité de notre Seigneur Jésus Christ, qui pour vous s'est fait pauvre, de riche qu'il était, afin de vous enrichir par sa pauvreté.
  • Ga 4,4 : Mais quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d'une femme, né sujet de la loi, afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l'adoption filiale.
  • Ph 2,6 : Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix! Aussi Dieu l'a-t-il exalté et lui a-t-il donné le Nom qui est au-dessus de tout nom, pour que tout, au nom de Jésus, s'agenouille, au plus haut des cieux, sur terre et dans les enfers, et que toute langue proclame que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.
  • Col 1,12 : vous remercierez le Père qui vous a mis en mesure de partager le sort des saints dans la lumière. Il nous a en effet arrachés à l'empire des ténèbres et nous a transférés dans le Royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés. Il est l'Image du Dieu invisible, Premier-né de toute créature, car c'est en lui qu'ont été créées toutes choses, dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, Trônes, Seigneuries, Principautés, Puissances ; tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses et tout subsiste en lui. Et il est aussi la Tête du Corps, c'est-à-dire de l'Eglise: Il est le Principe, Premier-né d'entre les morts, (il fallait qu'il obtînt en tout la primauté), car Dieu s'est plu à faire habiter en lui toute la Plénitude et par lui à réconcilier tous les êtres pour lui, aussi bien sur la terre que dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix.
  • Col 2,9 : En lui habite corporellement toute la Plénitude de la Divinité, et vous vous trouvez en lui associés à sa plénitude, lui qui est la Tête de toute Principauté et de toute Puissance.
  • 2 Tim 4,8 : Le Seigneur, lui le juste Juge, lors de son Apparition
  • Tite 2,13 : Attendant l’apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus Christ
  • 2 Tim 4,18 : A lui la gloire dans tous les siècles ! Amen ! 
  • Hb 1,3 : Resplendissement de sa gloire, effigie de sa substance, ce Fils qui soutient l'univers par sa parole puissante, ayant accompli la purification des péchés, s'est assis à la droite de la Majesté dans les hauteurs, devenu d'autant supérieur aux anges que le nom qu'il a reçu en héritage est incomparable au leur. Auquel des anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré? Et encore: Je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils. Et de nouveau, lorsqu'il introduit le Premier-né dans le monde, il dit: Que tous les anges de Dieu l'adorent. Tandis qu'il s'exprime ainsi en s'adressant aux anges: Il fait de ses anges des vents, de ses serviteur une flamme ardente, il dit à son Fils: Ton trône, ô Dieu, subsiste dans les siècles des siècles, et: le sceptre de droiture est le sceptre de sa royauté. Tu as aimé la justice et tu as haï l'impiété. C'est pourquoi, Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile d'allégresse de préférence à tes compagnons.
  • Hb 2,6 : Tu l'as un moment abaissé au-dessous des anges. Tu l'as couronné de gloire et d'honneur. Tu as tout mis sous ses pieds. Par le fait qu'il lui a tout soumis, il n'a rien laissé qui lui demeure insoumis. Actuellement, il est vrai, nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis. Mais celui qui a été abaissé un moment au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur, parce qu'il a souffert la mort
  • Hb 10,5 : C'est pourquoi, en entrant dans le monde, le Christ dit: Tu n'as voulu ni sacrifice ni oblation; mais tu m'as façonné un corps. Tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour les péchés. Alors j'ai dit: Voici, je viens, car c'est de moi qu'il est question dans le rouleau du livre, pour faire, ô Dieu, ta volonté.héritage est incomparable au leur. Auquel des anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré? Et encore: Je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils. Et de nouveau, lorsqu'il introduit le Premier-né dans le monde, il dit: Que tous les anges de Dieu l'adorent. Tandis qu'il s'exprime ainsi en s'adressant aux anges: Il fait de ses anges des vents, de ses serviteur une flamme ardente, il dit à son Fils: Ton trône, ô Dieu, subsiste dans les siècles des siècles, et: le sceptre de droiture est le sceptre de sa royauté. Tu as aimé la justice et tu as haï l'impiété. C'est pourquoi, Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile d'allégresse de préférence à tes compagnons.
  • Hb 2,6 : Tu l'as un moment abaissé au-dessous des anges. Tu l'as couronné de gloire et d'honneur. Tu as tout mis sous ses pieds. Par le fait qu'il lui a tout soumis, il n'a rien laissé qui lui demeure insoumis. Actuellement, il est vrai, nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis. Mais celui qui a été abaissé un moment au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d'honneur, parce qu'il a souffert la mort
  • Hb 10,5 : C'est pourquoi, en entrant dans le monde, le Christ dit: Tu n'as voulu ni sacrifice ni oblation; mais tu m'as façonné un corps. Tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour les péchés. Alors j'ai dit: Voici, je viens, car c'est de moi qu'il est question dans le rouleau du livre, pour faire, ô Dieu, ta volonté.
Par discrétion je ne communique que des prénoms et pas de nom
 
Je serai informé de la prise en charge de mon intention par email Mon prénom sera transmis à la personne qui priera pour mon intention